Open Mineral exploite la Blockchain pour se moderniser

Open Mineral exploite la Blockchain pour se moderniser

Actualités
13 juillet 2018 par Océane

La plateforme d’échange pour les métaux Open Mineral, et ConsenSys, une entreprise axée sur la Blockchain collaborent pour établir un consortium destiné aux sociétés minières.

ConsenSys et Open Mineral s’associent

Open Mineral ambitionne de créer un consortium de sociétés minières traditionnelles et de sociétés financières pour développer une plateforme Blockchain. Elle serait dédiée à la logistique du commerce de minéraux.

Une annonce du lundi 9 juillet a confirmé la collaboration entre la startup Blockchain ConsenSys et Open Mineral pour développer Minerac.

Minerac rationalise le commerce minéral et les processus de la chaîne d’approvisionnement.

Boris Eykher, le PDG d’Open Mineral a déclaré :

« La logistique est complexe, le financement est difficile à acquérir et l’ensemble du processus est très lourd. Ainsi, l’industrie est prête pour la changement par la Blockchain. Elle pourrait simplifier le processus de négociation (ndlr : ou trading), (et) augmenter l’efficacité et la rentabilité. »

ConsenSys a déjà mis en place un système similaire au sein de l’industrie pétrolière et le financement du commerce, ce qui prouve sa compétence et son expérience. Elle utilise la Blockchain d’Ethereum, la deuxième plus grande crypto-monnaie en terme de capitalisation boursière.

De plus, le consortium semble enthousiasmer un grand nombre d’entreprises, qui sont en pourparler avec Minerac pour devenir des membres actifs du consortium. Néanmoins, aucune information n’a été divulguée à ce sujet au moment de la rédaction de cet article.

« Minerac permettra aux parties prenantes d’échanger en toute sécurité des documents commerciaux essentiels, tels que des connaissements et des lettres de crédit, en utilisant les contrats intelligents, » peut-on lire dans l’annonce.

L’industrie minière traditionnelle rencontre la technologie émergente

Boris Eykher

Les entreprises bénéficieraient du soutien accru de Minerac tout au long de la chaîne d’approvisionnement ainsi que de l’exploitation minière à l’expédition.

Les sacs scellés contenant les minéraux seraient munis de pièces d’identité pour faciliter la surveillance et s’assurer qu’ils ne proviennent pas de zones de conflits.

à lire aussi :  Un employé de l’agence gouvernementale de Floride a été arrêté pour avoir miné des crypto-monnaies

Un groupe de commerçant de Glencore – une multinationale anglo-suisse d’exploitation minière siégeant en Suisse – est à l’origine d’Open Mineral. La société a été lancée la semaine dernière.

Boris Eykher a accordé une interview à Thomson Reuters pour expliquer les principes et la mission de sa firme :

« Open Mineral est un marché B2B pour le commerce direct de produits physiques entre les acheteurs et les vendeurs ainsi que les services commerciaux correspondants. Notre marché relie les mines aux fonderies sans intermédiaire, fournissant des analyses puissantes et une conception intuitive pour soumissionner, négocier et exécuter le commerce direct des concentrés de métaux, dont le cuivre, le zinc, le plomb, l’or et l’argent. »

ConsenSys, basé à New York, a conclu un partenariat avec CapBridge, une entreprise financière finlandaise, d’après les rapports du mois dernier. Leur collaboration est accès dans la création d’une bourse basée sur la technologie Blockchain.

Que pensez-vous de l’utilisation de la Blockchain pour moderniser l’industrie minérale ? Faites-nous part de votre avis dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.