OneCoin a versé 50 millions de dollars pour qu’un avocat blanchisse ses fonds

OneCoin a versé 50 millions de dollars pour qu’un avocat blanchisse ses fonds

Actualités
24 novembre 2019 par Océane

L’avocat Mark S. Scott aurait reçu 50 millions de dollars de la part du cofondateur de OneCoin et du fugitif Ruja Ignatova afin de blanchir près de 400 millions de dollars, d’après la proclamation des procureurs américains devant le jury de Manhattan.

L’avocat Scott trompait dans un Ponzi de crypto-monnaies

Scott vit la dernière phase de son accusation face au jury, d’après un rapport de Law360. Le bureau du procureur de Manhattan et le bureau du procureur du district du comté de New York poursuivent l’associé du cabinet d’avocats Locke Lord, après que celui-ci ait reçu 50 millions de dollars  pour détourner 400 millions de dollars.

OneCoin faisait partie des arnaques les plus célèbres dans l’industrie des crypto-monnaies. L’entreprise bulgare continue ses activités malgré l’enquête en cours ayant révélé une collecte de 4,4 milliards de dollars dans le cadre d’un système de Ponzi.

En effet, Mark Scott est accusé d’avoir recouru à un réseau de sociétés fantômes, de comptes bancaires offshores et de plans d’investissement truqués dans le but de blanchir près de 400 millions de dollars.

Des preuves accablantes contre Scott ?

L’avocat aurait gagné un yacht de 17 mètres, trois maisons de plusieurs millions de dollars à Cape Cod, au Massachusetts et quelques voitures de luxe, notamment trois Porsche et une Ferrari en guise de compensation à ces activités criminelles.

Il clame pourtant son innocence en affirmant son ignorance quant à l’arnaque derrière OneCoin, mais les preuves contre Scott sont réellement écrasantes et évidentes, d’après le procureur Nicholas Folly.

à lire aussi :  Coinbase Commerce ajoute le stablecoin Dai dans son support de paiement

L’avocat de la défense soutient les propos de son client pendant que le cabinet Locke Lord tourne le dos à Mark Scott.

« Scott, qui a travaillé pour notre cabinet pendant un peu plus d’un an, a été accusé par le gouvernement fédéral de blanchiment d’argent presque deux ans après son départ. Nous n’étions pas au courant de ses activités individuelles à l’extérieur du cabinet, et nous avons pleinement coopéré et travaillé avec les autorités gouvernementales », a déclaré un porte-parole de Locke Lord.

Que pensez-vous de l’affaire Mark S. Scott ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X