La Norvège accueille Bitfury à bras ouverts

La Norvège accueille Bitfury à bras ouverts

Actualités
21 mars 2018 par Antoine

Le géant de la technologie Blockchain Bitfury, a annoncé l’ouverture d’un centre de données « éco-énergétique » en Norvège, le 20 mars. Il s’agit d’un partenariat officiel avec la Norvège et les chefs d’entreprise locaux, suite à une rencontre avec plusieurs représentants du gouvernement.

La Norvège s’associe à Bitfury pour miner le Bitcoin

Bitfury, qui développe à la fois des logiciels et des solutions matérielles pour les entreprises minières (ndlr : de crypto-monnaies), a ouvert un nouveau centre de données minières au Norvège. Il prévoit également d’investir 274 millions de couronnes (environ 28,9 millions d’euros) dans le projet et a l’intention d’embaucher 30 employés locaux environ à Mo i Rana.

Une conférence de presse s’est tenue en Norvège, le 21 mars pour l’annonce du développement de Bitfury sur le territoire norvégien.

Valery Vavilov, le PDG de Bitfury a noté :

La Norvège est un partenaire parfait pour mettre l’accent sur l’innovation et la croissance. Nous sommes impatients d’identifier de nouvelles relations-clients et de concevoir les produits et les solutions dont ils ont besoin pour rendre leurs entreprises plus sûres et plus efficaces.

Soutenir les activités minières du Bitcoin

Le ministre norvégien du commerce et de l’industrie, Roe Isaksen s’est dit « ravi » que Bitfury ait choisi de s’établir dans le pays, en commentant :

Cela représente une opportunité économique majeure pour les entreprises norvégiennes. L’industrie des data centers connaît une croissance rapide et offre à la Norvège des opportunités de croissance économique et de nouveaux emplois.

Bitfury a assuré qu’il était attentif aux préoccupations environnementales. Conscient de la gigantesque consommation d’électricité des installations minières, l’entreprise a décidé d’acheter 350 GWh d’énergie renouvelable à 1000 % par an afin de soutenir la pérennité du projet. Le fournisseur local Helgeland Kraft se chargera d’alimenter le data center de Bitfury.

à lire aussi :  Ce vélo mine les crypto-monnaies

La politique fiscale norvégienne est assez libérale par rapport à celle des pays tels que le Japon. En Norvège, les échanges de crypto-monnaies et les investisseurs doivent payer un impôt sur une plus-value​ d’à peine 25%. Les pertes peuvent également être récupérées. Le territoire norvégien est enfin prêt pour l’exploitation des crypto-monnaies, aucun obstacle à l’horizon.

Que pensez-vous du partenariat de Bitfury avec la Norvège ? Est-ce que d’autres pays seront tentés d’attirer les mineurs du Bitcoin pour stimuler leurs économies ? Faites-nous connaître votre opinion dans la section des commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X