Nigeria : un suspect placé en garde vue pour l’enlèvement d’Aisha Umar

Nigeria : un suspect placé en garde vue pour l’enlèvement d’Aisha Umar

Actualités
25 octobre 2019 par Antoine

Bien qu’Aisha Umar, la fille du célèbre politicien nigérian, Dr Umar Ardo, ait été libérée quelque temps après son enlèvement suite au paiement d’une rançon de 15 000 dollars en bitcoins, force est de constater que la police nigériane ne s’était pas reposée sur ses lauriers et a continué ses investigations pour venir à bout de cette affaire.

L’enquête est sur la bonne voie

En fouillant sur la piste du numéro de téléphone que les criminels ont utilisé lors de la demande de rançon, le commandement du Territoire de la capitale fédérale (FCT), de la force policière nigérienne, a pu remonter jusqu’à un nom.

Saadu Abubakari, un jeune nigérian âgé de 23 ans, aurait donc été reconnu comme étant le suspect principal dans cette affaire, étant donné que le numéro avait été enregistré sous son nom, et ce, depuis le mois de février 2018. Il a donc été arrêté et a été mis en garde vue depuis.

Apparemment, le suspect appartenait à un syndicat. Il aurait également fait des aveux utiles pour mettre en lumière l’énigme dans cette affaire de kidnapping.

Une faille dans la stratégie policière

Les évènements qui entachent la réputation de la crypto-monnaie numéro un, tel le cas de cet enlèvement, se sont rapidement ébruités ces derniers temps.

Cependant, la sophistication de la technologie Blockchain est telle que le suivi des opérations concernant les actifs numériques est plus compliqué ou bien les outils mal adaptés, ce qui constitue une entrave majeure aux investigations des policiers. Mais notons qu’il existe des cas où c’est le contraire.

à lire aussi :  La rivalité imminente entre les stablecoins

Un officier de police a exprimé à ce propos :

« Nous savons maintenant qu’il nous faut beaucoup d’outils, plus de collaborations et davantage de formation. Nous avons presque bouclé cette affaire, mais il reste toujours des lacunes et des difficultés dans le suivi des bitcoins en raison non seulement de la nature technique des transactions, mais également des outils technologiques nécessaires pour la résoudre ».

Que pensez-vous de l’issue de cette affaire de kidnapping au Nigeria ? Faites-nous part de votre avis dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X