Le Nigeria demande à sa population de s’abstenir de trader des crypto-monnaies

Le Nigeria demande à sa population de s’abstenir de trader des crypto-monnaies

Actualités
29 juillet 2019 par Antoine

Contrairement à de nombreux pays qui accueillent à bras ouvert les crypto-monnaies, le Nigeria nage à contre-courant de ses ressortissants qui gardent leurs distances à l’égard de tout ce qui est en rapport avec les monnaies virtuelles.

Le Nigeria n’utilisera pas encore les crypto-monnaies

La Nigerian Deposit Insurance Corporation (NDIC) prend ses dispositions face à la menace que représentent les crypto-monnaies pour son pays. Cette institution est destinée à protéger les acteurs contre les éventuelles perturbations dans le secteur bancaire nigérian.

Umaru Ibrahim, le directeur général de NDIC, évoque la nature insécurisante des crypto-monnaies pour motiver cette décision empêchant les crypto-adeptes nigérians de s’aventurer dans des investissements aussi périlleux.

En effet, la Banque centrale du pays ne dispose pas encore des moyens juridiques et techniques nécessaires pour encadrer l’utilisation à bon escient des crypto-monnaies.

Une réglementation est de mise

Cette décision a été le fruit d’une entrevue du conseil d’administration de la NDIC, Umaru Ibrahim avec le président de la chambre des représentants nigérians, Femi Gbajabiamila.

Partageant les mêmes inquiétudes que le directeur de la NDIC, le législateur est plus que déterminé à placer la réglementation des crypto-monnaies au premier rang de ses préoccupations.

Il s’est exprimé en ces termes :

« Le NDIC et les autres participants aux réseaux de sécurité du pays ne doivent pas être laissés pour compte par l’adoption d’un cadre réglementaire approprié pour lutter contre la prévalence des crypto-monnaies dans l’espace financier mondiale ».

Il souligne toutefois l’indépendance de la NDIC vis-à-vis de la Banque centrale du Nigeria. La Chambre des représentants agira pour renforcer le statut de la NDIC dans le cadre de ses nouvelles fonctions, sans perturber les rôles traditionnellement assignés à la banque centrale.

à lire aussi :  Le français ZEBITEX va ouvrir une crypto-bourse

Que pensez-vous de ces mises en garde lancées par le directeur général de la Nigeria Deposit Insurance Corporation ? Partagez votre avis dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X