La Malaisie renforce son contrôle sur les IEO et les ICO

La Malaisie renforce son contrôle sur les IEO et les ICO

Actualités
22 janvier 2020 par Antoine

La Malaisie dispose d’un cadre légal régissant la crypto-industrie, cependant elle a tenu à clarifier les choses en publiant d’autres consignes supplémentaires sur les actifs numériques afin de mener à bien la vente de jetons (tokens).

Les IEO à la trappe

Toutes les levées de fonds de crypto-monnaies doivent désormais s’enregistrer auprès de la Securities Commission Malaysia, l’autorité de réglementation du pays.

Pour se faire enregistrer, les opérateurs des crypto-plateformes seront dans l’obligeance de verser au minimum un capital de 5 000 000 de ringgits, soit de 1,23 million de dollars, et ce, après avoir obtenu l’autorisation du gendarme financier.

Une fois enregistrée, l’institution de régulation s’engage à effectuer régulièrement un suivi pour conformité auprès de ces nouveaux opérateurs, notamment au niveau du conseil d’administration et du token proprement dit.

Les ICO n’échappent pas à la règle

Les IEO ne seront pas les seules activités qui subiront cette réforme, car les ICO sont également observées sous l’œil vigilant de l’autorité de régulation malaisienne. Ainsi, chaque représentant potentiel est dans l’obligeance de se conformer aux exigences en matière de gestion et de fonds disponibles.

Par exemple, la société prétendant à une collecte de fonds doit être légalement constituée et résider en Malaisie. Un autre critère essentiel est l’apport significatif du projet pour le pays en termes d’innovation numérique.

La présentation d’un livre blanc approuvé par une plateforme IEO agréée contenant les informations sur l’émetteur, le jeton et la destination des fonds levés, constitue également une condition à remplir impérativement. Selon la commission, des suivis sur l’affectation des fonds collectés seront effectués une fois l’offre clôturée.

à lire aussi :  Les startups israéliennes ont réalisé des ICO pour un total de 600 millions de dollars

Ces directives seront applicables au second semestre 2020 afin de préparer les futurs opérateurs et investisseurs à ces nouvelles exigences. Entre temps, aucune entreprise n’est autorisée à offrir ou à lancer des jetons numériques dans le pays.

Que pensez-vous de la publication de ces nouvelles mesures en Malaisie ? Réagissez dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X