L’une des plus riches sociétés thaïlandaises rachète Omise pour 150 millions de dollars

L’une des plus riches sociétés thaïlandaises rachète Omise pour 150 millions de dollars

Actualités
3 avril 2019 par Antoine

Charoen Pokphand Group (groupe CP), la plus grande entreprise privée basée en Thaïlande, a récemment racheté la société de paiement asiatique Omise pour une valeur de 150 millions de dollars, selon plusieurs sources proches du sujet qui aurait rapporté la nouvelle. Le groupe CP rafle la quatrième position dans le classement des entreprises familiales les plus riches au sein du continent asiatique. Sa valeur nette s’élève à 36,6 milliards de dollars.

Une ICO réussie

Omise a ouvert son service en 2013. Elle constitue l’une des plus grandes passerelles de paiement en Thaïlande et travaille actuellement à Singapour, au Japon et en Indonésie.

Cette fintech a pu collecter 20 millions de dollars sur modèle traditionnel de financement en capital-risque. C’est aujourd’hui « l’une des entreprises technologiques les plus établies à recourir aux ICO« .

Son Initial Coin Offering a été un franc succès avec une collecte totale de 25 millions de dollars. Les fonds ont servi à la création d’une plateforme de paiement peer-to-peer.

Le token natif du réseau OmiseGO dénommé (OMG) fait partie des meilleures monnaies numériques. Sa capitalisation boursière surpasse les 257 millions de dollars.

Vitalik Buterin, le fondateur emblématique d’Ethereum (ETH), la deuxième plus grande crypto-monnaie en termes de capitalisation boursière et l’une des Blockchains les plus performantes au monde, fait partie des conseillers d’OmiseGO.

Chatchaval Jiaravanon, le propriétaire de Fortune, est à la tête du groupe CP. Il dirige un effort concerté visant à prendre le contrôle d’entreprises qui pourraient utiliser les crypto-monnaies en tant que méthode de paiement.

Une rivalité accrue dans un environnement de fusion-acquisition fréquente

L’adoption des crypto-monnaies dans le monde de la finance et des paiements quotidiens est encore assez instable. La réticence à embrasser pleinement les crypto-monnaies est liée aux opinions négatives qui font rage.

« L’exécution est vraiment difficile et OmiseGo aura besoin que le client cible dispose de téléphones capables d’accepter et d’envoyer facilement des crypto-monnaies, et pour que cette devise soit utilisée dans le commerce », a déclaré Lex Sokolin, un associé chez Autonomous Research.

Toutefois, OmiseGO a été choisi grâce à son réseau Blockchain et sa « longue traîne de paiements transfrontaliers. »

à lire aussi :  KuCoin lance sa plateforme de trading de produits dérivés KuMEX

Les fusions-acquisitions sont très fréquentes au sein du secteur très compétitif des monnaies virtuelles et de la Blockchain. A titre d’exemple, Kraken a acquis des installations concurrentes de crypto-bourse.

Que pensez-vous de ce rachat ? Donnez-nous votre avis dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X