Litiges : John de Mol aurait eu raison de Facebook

Litiges : John de Mol aurait eu raison de Facebook

Actualités
14 novembre 2019 par Océane

Les négociations entre Facebook et John de Mol, le magnat des médias néerlandais, n’ont pas abouti à une entente à l’amiable. Le litige a été finalement remis entre les mains du tribunal néerlandais.

Une peine pécuniaire pèse sur Facebook

Après que Facebook, ait refusé de satisfaire les requêtes du créateur de Big Brother de se débarrasser des publicités mensongères liées au Bitcoin qui utilisaient à tort son image sur le réseau, John de Mol s’est résolu à intenter une action en justice contre le géant de média social.

Selon l’équipe juridique de John de Mol, ces publicités avaient fait perdre plus de 1,7 million d’euros à ses investisseurs.

Le verdict du tribunal néerlandais s’est penché en faveur du plaignant, ce qui oblige Facebook à se débarrasser des fausses annonces liées au bitcoin sur sa plateforme, autrement la plateforme se verrait imposer une amende qui pourrait aller jusqu’à 1,1 million d’euros.

 

Une défense inacceptable

En guise de défense, la société a réitéré que sa plateforme n’est qu’un réceptacle impartial vis-à-vis des flux d’informations et que par conséquent, elle n’est pas obligée d’agir. Cet argument a été fustigé par le tribunal et jugé inacceptable de la part de Facebook.

Le tribunal a montré sa dénégation en affirmant :

« La société joue un rôle trop actif en ce qui concerne les publicités, qui constituent son business model principal pour faire valoir cela. »

Et en plus du retrait impératif des annonces publicitaires, Facebook devra dorénavant fournir les informations nécessaires concernant l’identité des personnes impliquées dans cette affaire.

Une fois le verdict du tribunal prononcé, Facebook s’est engagé à prendre ses responsabilités dans la lutte contre les fausses publicités.

« Nous ne saurions trop insister sur le fait que ces types d’annonces n’ont absolument aucune place sur Facebook et nous les supprimons dès que nous les trouvons », aurait-elle soutenu.

Pensez-vous que Facebook sera prêt à sacrifier son modèle commercial pour des soucis d’éthiques ? Partagez votre avis dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

 

à lire aussi :  Facebook Pay, le nouveau projet en marche de Facebook ?

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X