L’Iran songe à lever les interdictions sur les crypto-monnaies

L’Iran songe à lever les interdictions sur les crypto-monnaies

Actualités
30 août 2018 par Clémentine

Suite aux sanctions imposées par le gouvernement américain, l’Iran a dû revenir sur ses décisions répressives de début avril interdisant les monnaies numériques pour pouvoir relancer sa situation économique.

Financial Tribune a été le premier à annoncer que le projet de crypto-monnaie soutenu par l’État était fin prêt et qu’il sera lancé par le biais du National Cyberspace Center (NCC).

Transférer de l’argent à l’international

Le président iranien Hassan Rouhani a lui-même ordonné la création d’un projet de monnaie virtuelle selon le rapport d’un média local, le 25 août. Une crypto-monnaie étatique devrait favoriser le transfert de fonds transfrontalier.

Saeed Mahdiyoun, l’un des principaux régulateurs de projets pour le NCC a souligné que le lancement d’une monnaie numérique nationale était au centre des préoccupations du cyberespace iranien.

Les jetons numériques émis par l’État devraient faciliter le transfert d’argent à n’importe quel pays à travers le monde.

S’adressant à l’agence de presse locale IBENA, Mahdiyoun a ajouté que les autorités étatiques envisagent d’éliminer les incertitudes existantes sur les crypto-monnaies.

La banque centrale est en faveur des monnaies virtuelles ?

La banque centrale du pays a établi un processus visant à introduire sa position officielle sur la question. Il sera mis en place vers fin septembre.

Nasser Hakimi, le chef de la technologie de pointe de l’institution financière estime que l’orientation de la réglementation devrait se transformer en ressources de crypto-monnaies.

« Le Haut Conseil de lutte contre le blanchiment d’argent a imposé une interdiction à la lumière des préoccupations suscitées par les allégations internationales de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme. Néanmoins, il semble qu’à la suite de la pensée du gouvernement, cette interdiction générale sera réévaluée », a-t-il annoncé au cours d’un sommet.

Faisant allusion aux résultats potentiels de la rencontre des responsables gouvernementaux sur les technologies émergentes de septembre prochain, Hakimi a déclaré :

« C’est au-delà des limites de l’industrie fiscale, et est considéré comme un problème industriel, donc nous sommes en mesure d’examiner l’activité minière des crypto-monnaies. »

Pensez-vous que l’interdiction iranienne des crypto-monnaies prendra définitivement fin ? Partagez votre avis dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Clémentine

Passionnée de l'univers geek, Clémentine repère les actualités les plus intéressantes et participe à leur rédaction.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X