Liberstad : la « ville privée » de la Norvège attire les investisseurs de 28 pays

Liberstad : la « ville privée » de la Norvège attire les investisseurs de 28 pays

Actualités
2 mai 2018 par Victor

Des terrains ont été achetés par une centaine de personnes dans la « ville privée » Liberstad, au sud de la Norvège. Elle a pour particularité d’accepter 27 crypto-monnaies différentes. La vente de terrain a été annoncée en août 2017. Les futurs habitants viennent de nombreux pays dont le Brésil, la Suède et le Royaume-Uni. Liberstad est en bonne voie pour accueillir des « libertaires » du monde entier.

Liberstad attire de nombreux libertaires

Les médias locaux rapportent le succès croissant de Liberstad auprès des libertaires du monde entier avec les slogans très révélateurs comme « la taxation c’est du vol. » Son site internet a révélé que 112 personnes ont déjà conclu l’achat de terrain de la « ville anarcho-capitaliste » établie sur les terres agricoles, près de Kristiansand, dans le sud de la Norvège. Il y a déjà 500 investisseurs sur la liste d’attente, les acheteurs viennent de 28 pays comptant la Norvège, la Suède, le Brésil et le Royaume-Uni.

Les prix des parcelles de terrains sont aux alentours de 75 000 couronnes norvégiennes, soit 7 730 euros pour 1 000m2 et 375 000 NOK (38 650 euros) pour 5 000 m2. Le Bitcoin (BTC) et le Bitcoin Cash (BCH) font partie des 27 crypto-monnaies acceptées en tant que mode de paiement.

L’équipe derrière le projet Liberstad prévoit de mettre à disposition les parcelles achetées d’ici 2020, quand les premiers résidents emménageront.

Sondre Bjellas et John Holmesland ont acheté la ferme Tjelland dans la région de Marnardal, là où la ville a été dénichée, l’été dernier. Ils ont dès lors commencé à commercialiser leur société grâce à un réseautage en ligne, à savoir, par diverses plateformes de médias sociaux et le blog de Liberstad. Un service de police privée, un service anti-incendie et d’autres services publics figurent parmi les installations prévues dans la ville. Les spécialistes du quartier ont autorisé la concession et l’autorisation de responsabilité pour les propriétés agricoles où la ville a été créée, en décembre 2017.

à lire aussi :  La DEA américaine encourage les criminels à utiliser davantage le Bitcoin

Promouvoir l’utilisation des crypto-monnaies

John Homesland a déclaré :

Nous avons été inspirés par Atlantic Station en Géorgie (USA). C’était aussi un projet similaire à celui de Liberstad.

L’existence de la ville repose sur la volonté de devenir une entreprise privée, volontaire, basée sur le profit, qui offre une protection de la vie, de la liberté et de la propriété dans une zone particulière dans les terres. Le principe primordial qui doit absolument être respecté, se base sur le respect de la non-agression et des droits de propriété privée.

Selon un promoteur du Bitcoin :

Ça semble légitime. Cependant, ne me prenez pas au mot, faites vos propres recherches avant de faire quoi que ce soit sur le site. Je dirais que l’idée est géniale, et le paysage y est plutôt beau aussi. Mais en réalité, ces expériences anarchistes ont déjà eu lieu et la plupart d’entre elles ont échoué ou ont été abandonnées par leurs propriétaires. Mais encore une fois, acheter des terres avec du Bitcoin dans un pays lointain….j’aime cette idée. »

Que pensez-vous de l’achat de terrain en Norvège avec 27 choix de crypto-monnaies en tant que mode de paiement ? Faites-nous savoir dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X