Les paniers de devises, une alternative pour se prémunir contre l’inflation économique

Les paniers de devises, une alternative pour se prémunir contre l’inflation économique

Actualités
29 mai 2020 par Clémentine

L’inflation galopante engendrée par la crise financière actuelle est au centre des préoccupations mondiales. Dans ce contexte d’incertitude, l’entrepreneur Ido Sadeh Man soutient qu’une crypto-monnaie indexée sur un panier de devises permettrait de se prémunir contre la dépréciation des monnaies souveraines.

L’injection monétaire n’est pas la solution

Lors d’une interview accordée à Idoh Sadeh Man, le fondateur de la crypto-monnaie Saga a critiqué la politique monétaire actuelle de certains pays qui consiste à imprimer massivement de nouveaux billets de banque afin de relancer l’économie mondiale. Cette stratégie pourrait à terme entraîner une hyperinflation extrême à travers le monde.

« C’est une solution qui apportera des résultats très indésirables à long terme », a annoncé le crypto-opérateur.

Face à cette impasse, une crypto-monnaie basée sur un panier de devises émerge comme une solution pour se prémunir contre la volatilité des prix. En effet, une crypto-monnaie rattachée à un panier de devises atténue les risques liés à une hyperinflation.

Ainsi, selon le dirigeant, sa crypto-monnaie DTS adossée au dollar, l’euro, le livre sterling, le yen japonais et le yuan chinois, permet de répartir les risques économiques entre différentes monnaies fiduciaires.

« Lorsque certaines des monnaies du DTS impriment de l’argent, d’autres n’en impriment pas actuellement et donc, lorsque l’une monte, l’autre descend », explique en outre le dirigeant.

Les CBDC

Selon Idoh Sadeh Man, les CBDC (les crypto-monnaies de banque centrale) n’apportent aucune valeur ajoutée au système monétaire. Cette forme d’argent numérique dépendante des richesses d’un pays serait particulièrement vulnérable aux turbulences économiques, au même titre que les monnaies fiduciaires et donc ne peuvent pas servir de valeur refuge.

à lire aussi :  Actu et analyse du marché Bitcoin

Autre défi à laquelle les CBDC devraient se confronter, le non-respect de la vie privée des utilisateurs. En effet, un tel dispositif contrôlé par une banque centrale enregistre les données financières de chaque utilisateur qui utiliserait un CBDC en se conformant aux normes KYC, souligne Idoh Sadeh Man.

Entre-temps, la Chine s’apprête à déployer le yuan numérique qui pourrait à terme remplacer l’argent liquide. D’autres pays auraient également emboîté le pas à l’Empire du Milieu en effectuant des travaux autour d’une crypto-monnaie de banque centrale.

Que pensez-vous de ces propos du fondateur du Saga sur la politique économique mise en place actuellement ? Faites-nous part de votre avis dans la section commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 1,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X