Les ICO disparaissent progressivement du marché des crypto-investissements

Les ICO disparaissent progressivement du marché des crypto-investissements

Actualités
18 septembre 2019 par Victor

L’hiver crypto a été marqué par la baisse progressive des investissements dans les ICO et ce pour des raisons réglementaires mais aussi par la recrudescence des nouveaux systèmes de collectes jugés plus sécuritaires. Récemment, un rapport du mois d’août 2019 a mis en lumière l’état général des ICO et annonce une récession de 81% par rapport à la même période en 2018.

Un marché essentiellement spéculatif

Par rapport à l’année dernière, les ICO ont connu une récession sans précédent de 81%. Ce chiffre semble coïncider avec la récurrence des blocages juridiques et réglementaires ainsi que les défaillances techniques mais pas que !

En pratique, une fausse interprétation s’est répandue dans les calculs estimatifs des crypto-entreprises, suivant laquelle leurs participations massives dans les ICO les mèneraient à une collecte de fonds considérable dans les années 2017. Ceci étant, cette méthode de collecte de fonds restait toutefois une bulle spéculative qui n’a pas tardé à exploser.

En effet, les startups émettrices réalisant une ICO ont négligé une variable importante dans l’évaluation de leur projet, à savoir une estimation correcte de la rentabilité. La surestimation de ces rendements a ainsi induit en erreur les investisseurs alors que la majorité des projets réalisant une ICO étaient voués à un échec entraînant la perte de plusieurs milliards de dollars de fonds investis.

Les IEO devancent les ICO

La chute du marché des ICO est partiellement motivée par l’absence de prise en charge des investisseurs en cas de fraude. La Securities and Exchange Commission des États-Unis a réussi toutefois à cerner des cas d’infraction liés aux STO (Security Token Offering), notamment pour l’omission des enregistrements et des régularisations, sans recouvrir l’essentiel des fonds perdus.

à lire aussi :  Kodak aura sa crypto-monnaie pour la gestion des droits d'image

D’autre part, les ICO perdent de la vitesse avec la montée en puissance des Initial Exchange Offering (IEO). La différence entre ces deux méthodes de collecte de fonds se situe dans la responsabilisation des crypto-bourses dans le déroulement des IEO, éliminant ainsi les risques d’exit scam (arnaque à la sortie).

Aujourd’hui, cette méthode de collecte accapare 37% de l’ensemble des levées de fonds par la vente des tokens contre 1% en 2018.

Que pensez-vous de la baisse phénoménale des projets d’ICO ? Faites-nous part de votre avis dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X