Les dirigeants de Tron sont trainés en justice

Les dirigeants de Tron sont trainés en justice

Actualités
29 janvier 2020 par Antoine

En Octobre dernier, Lukasz Juraszek et Richard Hall, deux anciens employés de BitTorrent, auraient déposé une plainte auprès du Tribunal de Californie afin d’inculquer nombreuses charges sur la Fondation Tron, Rainberry Inc., le fondateur ainsi que PDG de la Fondation, Justin Sun et  Cong Li, le chef d’ingénierie de BitTorrent.

Des licenciements non justifiés

Parmi les chefs d’accusation dirigés contre les dirigeants de la fondation sont cités la violation du Code du travail, la discrimination raciale, le maintien d’environnement de travail hostile ainsi que les pratiques commerciales déloyales.

Hall avait occupé le poste de directeur de produit chez BitTorrent et la Fondation Tron pendant près de sept mois en 2019. Il a été déchu de son poste à la suite d’une manœuvre revêtant un harcèlement discriminatoire à son encontre de la part de la direction, et pour cause, son refus de s’engager dans des opérations illégales.

Quant à Juraszek, il avait travaillé en tant qu’ingénieur logiciel dans la société entre le mois de février et d’août de la même année et aurait subi les mauvais traitements similaires en raison de ses objections aux activités de l’entreprise.

Sa déchéance a même été orchestrée par Li, qui aurait apparemment conseillé le superviseur de Juraszek de le tenir à des normes d’ingénierie trop élevées qu’il ne pouvait pas accomplir.

En guise de réparation, Juraszek et Hall réclament 15 millions de dollars de dommages-intérêts, outre une compensation pour les hostilités et les représailles à leur encontre en tant que dénonciateurs.

Sun est sur la défensive

Vers la mi-décembre, Sun a formulé sa défense par laquelle il nie toutes allégations matérielles contenues dans la plainte.

à lire aussi :  Deux grandes banques suisses offrent leurs services aux crypto-entreprises

D’après lui, ses actions en tant qu’employeur étaient « non discriminatoires, non harcelantes, non répressibles, raisonnables, justifiées, privilégiées, faites de bonne foi et à des fins commerciales légitimes et licites ».

Depuis que la déposition a été entre les mains de la justice, c’était la première et la dernière fois que le PDG de Tron a réagi à propos de cette affaire.

Que pensez-vous du possible issu de cette affaire ? Faites-nous part de votre avis dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X