Les banques centrales songent à créer les futurs concurrents du Bitcoin et de l’Ethereum

Les banques centrales songent à créer les futurs concurrents du Bitcoin et de l’Ethereum

Actualités
28 juillet 2019 par Océane

Selon le Parlement européen, les rivalités au sein du marché des crypto-monnaies pourraient se résoudre grâce à celles émises par les banques centrales. La Commission des affaires économiques et monétaires a mené une étude à l’origine de cette conclusion.

Les crypto-monnaies légales et « autorisées » entrent en jeu

Intitulé « Competition Issues in the Area of Financial Technology (Fintech) », le document souligne l’intensification des concurrences au sein du marché des crypto-monnaies.

Le Bitcoin et l’Ethereum sont actuellement les crypto-monnaies phares du moment et représentent à elles deux 90% du marché. « C’est un indicateur pertinent de la concentration actuelle du marché ».

Les effets de réseau sont si forts que les deux plus importantes crypto-monnaies accaparent le marché en créant « une barrière substantielle à l’entrée » des autres altcoins.

« A l’avenir, les effets de réseau pourraient conduire à des accords collusoires potentiels entre les membres d’ententes hypothétiques », peut-on lire dans le rapport.

Les nouvelles crypto-monnaies promues par les institutions bancaires devraient bousculer le niveau de concurrence actuel. L’entrée de rivaux « autorisés » changera la donne, pour évincer la suprématie du BTC et de ETH.

En effet, le marché des crypto-monnaies connait une défaillance et tend vers une structure monopolistique. La régulation étatique devient alors nécessaire, en instaurant une politique émanant de la Banque centrale. La création d’une monnaie numérique par l’Etat en serait la solution.

Qu’en est-il du Libra ?

Le projet de crypto-monnaie du géant des médias sociaux Facebook devance les gouvernements, les régulateurs et les banques centrales. Le Libra, connaissant déjà un succès planétaire, sera lancé en 2020 avec Calibra, son portemonnaie numérique.

à lire aussi :  Rakuten (Priceminister) aura sa crypto-monnaie le Rakuten Coin

De nombreux analystes prévoient une adoption généralisée du Libra. Avec ses milliards d’utilisateurs à travers le monde, Facebook n’aura pas de mal à mettre en circulation sa monnaie numérique. Le Libra tendrait à rivaliser avec certaines monnaies souveraines et pourrait même surpasser le Bitcoin.

Les entreprises technologiques s’engagent progressivement dans le secteur des crypto-monnaies. Conscient de cette réalité, le Parlement européen tente d’anticiper les conséquences de la croissance rapide de la crypto-industrie.

Les auteurs du rapport ont ajouté :

« Le domaine de la FinTech est encore très jeune et en constante évolution. C’est la raison pour laquelle il n’existe pas encore de pratique établie sur la manière de traiter les problèmes de concurrence et les décisions officielles des autorités de concurrence n’ont pas encore vu le jour « .

En parallèle, les banques centrales songent à créer leurs propres monnaies virtuelles. La People’s Bank of China (PBOC) et la banque centrale turque en font partie. D’ailleurs, le Conseil des Affaires d’Etat chinois a donné son aval à la PBOC. De son côté, le onzième plan de développement 2019-2023 de la Turquie souligne l’émission d’une monnaie virtuelle bancaire basée sur la Blockchain.

Que pensez-vous des crypto-monnaies bancaires en concurrence avec le Bitcoin et l’Ethereum ? Dites-nous dans les commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X