Le nom d’un ancien premier ministre singapourien a été entaché dans une arnaque de crypto-monnaies

Le nom d’un ancien premier ministre singapourien a été entaché dans une arnaque de crypto-monnaies

Actualités
6 août 2019 par Antoine

L’industrie des crypto-monnaies et les activités criminelles  prolifèrent au même rythme. Dernièrement, la Monetary Authority of Singapore (MAS), la plus haute instance de réglementation financière du pays, a percé à jour une nouvelle escroquerie liée au Bitcoin.

250 USD pour dépôt initial

Se prétendant être une plateforme de trading qui a la capacité d’engager de manière automatique des transactions pour le compte d’un utilisateur, le site web Bitcoin Loophole aurait demandé à ses visiteurs d’effectuer un dépôt initial d’au moins 250 USD afin de pouvoir profiter des services proposés.

Dans le but d’appâter ses clients, le site s’est servi d’un article de Goh Chok Tong, l’ancien premier ministre de Singapour qui occupe actuellement le poste de conseiller principal auprès de la MAS. En effet, ledit article contient un passage qui dévoile la formule pour s’enrichir en 7 jours.

D’après l’analyse des autorités, cet article est une pure invention de la part des arnaqueurs. Le contenu est faussement interprété pour abuser de la crédulité des investisseurs peu méfiants.

Outre les acomptes initiaux, le site web aurait également demandé à ses potentiels utilisateurs de leur fournir des détails sur leurs cartes de crédit ainsi que leur compte bancaire, ce qui pourrait supposer une escroquerie secondaire.

Les personnalités publiques servent de filet

Ces dernières années, plusieurs noms et photos de personnalités importantes, dont des ministres et des membres de la royauté ont été instrumentalisés afin de duper les investisseurs.

Au mois de septembre dernier, Tharman Shanmugaratnam, le vice-premier ministre singapourien, a servi de prétexte pour les criminels dans leurs activités d’escroquerie.

à lire aussi :  Chine : EOS sort 1er dans son nouveau classement des crypto-monnaies

Et plus tôt au mois dernier, c’est le portrait du prince héritier d’Abou Dhabi qui a été utilisé dans une arnaque sur Facebook.

Selon une autre rumeur affirmant que Singapour a émis une monnaie virtuelle réglementaire, l’autorité monétaire de Singapour contredit ces allégations et exhorte le public à faire preuve d’extrême vigilance vis-à-vis de ces sites frauduleux.

Que pensez-vous de la prolifération de ce genre d’arnaque dans l’espace crypto ? Réagissez dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X