L’Afrique du Sud crée un groupe de travail pour réglementer la crypto-monnaie

L’Afrique du Sud crée un groupe de travail pour réglementer la crypto-monnaie

Actualités
5 janvier 2019 par Clémentine

Un groupe de travail crypto-réglementaire a été créé en Afrique du Sud en réponse à la croissance fulgurante de l’économie des monnaies virtuelles dans le pays. Des responsables sud-africains sont sur le point d’apporter une réponse réglementaire cohérente et efficiente aux secteurs émergents, ce qui tombe à point nommé au vu de la difficulté engendrée par la crypto-régulation et l’imposition des crypto-monnaies.

Apporter une réponse réglementaire cohérente

Regroupant des représentants de plusieurs agences sud-africaines dont la SA Revenue Service (Sars), la South African Reserve Bank, le Treasury, la Financial Sector Conduct Authority et le Financial Intelligence Centre, ce groupe de travail œuvre en vue de mieux appréhender et d’apporter une réponse réglementaire favorable à la croissance des crypto-monnaies ainsi que l’économie environnante de la technologie, d’après une lettre de Tito Mboweni, le ministre sud-africain des Finances.

Selon des études menées par Luno, en novembre 2018, 70 %, les Sud-Africains font confiance à la crypto-monnaie alors qu’une grande partie de la population s’en sert pour se protéger de l’inflation pesante.

Aussi, les volumes de transactions de la crypto-bourse Localbitcoins ont augmenté en 2018. tandis que ceux de la crypto-plateforme Paxful ont haussé de 25%.

Le groupe de travail souhaite également  publier un document de recherche final accompagné d’une norme réglementaire unifiée des crypto-monnaies dans toute l’Afrique du Sud, détaille Mboweni.

Difficulté de l’imposition des crypto-monnaies

Mboweni a aussi relaté les difficultés de Sars à suivre le nombre de profits et de pertes en capital déclarés sur les investissements en crypto-monnaies au long de l’année de la collecte des formulaires de déclaration de revenus, qui jusqu’ici sont considérés par les contribuables comme une forme d’autres revenus commerciaux.

à lire aussi :  Les crypto-bourses accusent les banques irlandaises de discrimination

Des dispositions doivent être mises en place afin que les contribuables sud-africains puissent déclarer les gains et les pertes qu’ils enregistrent annuellement avec ce type d’instrument financier, réitère le ministre.

Des travaux sont en cours au sein de Sars pour envisager la modification des formulaires fiscaux pour la saison fiscale de 2019 au moyen d’un champ de description spécifique intégré au formulaire.

Ce récent projet de loi portant sur la modification de la législation fiscale précisera la façon dont les crypto-monnaies devront être imposées en Afrique du Sud.

Que pensez-vous de la création de ce groupe de travail sur la réglementation des crypto-monnaies en Afrique du Sud ? Réagissez dans les commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Clémentine

Passionnée de l'univers geek, Clémentine repère les actualités les plus intéressantes et participe à leur rédaction.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X