La Thaïlande est devenue le nid des crypto-criminels

La Thaïlande est devenue le nid des crypto-criminels

Actualités
12 décembre 2019 par Antoine

Un raid mené par les agents d’immigration thaïlandais dans un bureau appelé Galaxy Place a abouti à l’appréhension de plus d’une vingtaine de personnes impliquées dans une organisation crypto-criminelle , qui vise des crypto-investisseurs chinois.

Les immigrants forcés de travailler dans le secteur

Des équipements composés d’une bonne soixantaine d’ordinateurs et plus de 400 téléphones portables ont été réquisitionnés par la police. Cependant, les passeports des malfaiteurs ont été confisqués par leur employeur, ce qui fait douter le statut d’immigrant de ces personnes.

Selon l’analyse de la situation, ces employés n’ont pas le choix et ont été victimes d’une tromperie. Cependant, aucun chef d’organisation n’a été jusqu’ici appréhendé par la police.

En effet, la plupart des immigrants ont rapporté que le chef de l’organisation les avait embarqués dans cette affaire en leur promettant qu’ils seront logés et embauchés définitivement pendant au moins trois mois avec un salaire mensuel de plus de 540 livres.

Pourtant, une fois l’accord scellé, ils ont été dépouillés de leur passeport et ont été contraints d’effectuer des journées de travail dépassant les 12 heures.

Les activités criminelles, la bête noire du secteur

Bien que l’évolution de ces dernières années montre davantage les attributs puissants et positifs des crypto-monnaies, la découverte de ces situations alarmantes au sujet des actifs numériques ternit l’image du secteur.

En effet, elles contribuent de façon certaine au renforcement des opinions négatives que les gens se forgent à propos des crypto-monnaies.

De plus, cette année a été particulièrement marquée par la recrudescence des délits liés aux crypto-monnaies, pour ne citer que le délit de trafic de drogue australien ainsi que les un million de dollars de fonds en crypto-monnaies confisqués après la découverte de drogues dans un jouet pour enfant à destination du Royaume-Uni.

à lire aussi :  Le Bitcoin remplacera l’or en tant que réserve de valeur, d’après le cofondateur de CryptoOracle

Soulignons que la Thaïlande est elle-même devenue une véritable tanière pour les crypto-criminels, tels le cas de Sebastian Greenwood, le fondateur d’One Coin, qui a pris la fuite dans les pays pour éviter son arrestation ainsi que son extradition vers les Etats-Unis, l’année dernière.

Quelles mesures la Thaïlande devrait mettre en place pour éviter ce genre de mauvaise publicité ? Réagissez dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X