La SEC poursuit en justice ICOBox

La SEC poursuit en justice ICOBox

Actualités
21 septembre 2019 par Clémentine

La Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis accuse ICOBox et son fondateur Nikolay Evdokimov d’avoir mené une ICO illégale.

Les tokens ICOBox n’ont-ils aucune valeur ?

Selon un communiqué de presse publié récemment, Evdokimov et son entreprise ICOBox ont dirigé une Initial Coin Offering (ICO) non enregistrée tout en promettant aux 2 000 investisseurs, une hausse du token nouvellement créé.

Cependant, les tokens issus de l’ICO n’ont pratiquement aucune valeur aujourd’hui, précise la SEC.

« En ignorant les exigences d’enregistrement des lois fédérales sur les valeurs mobilières, ICOBox et Evdokimov ont exposé les investisseurs à des investissements qui sont maintenant pratiquement sans valeur, sans fournir l’information essentielle pour prendre des décisions d’investissement éclairées ».

ICOBox aurait recueilli plus de 650 millions de dollars auprès de plusieurs dizaines de clients. La SEC a pris en charge l’affaire et demande une injonction et un redressement avec intérêts avant le jugement et les sanctions civiles.

Pendant ce temps, la première ICO approuvée génère 23 millions de dollars

Le réseau informatique décentralisé Blockstack PBC aurait collecté plus de 23 millions de dollars lors de sa première ICO.

A cette époque, la Securities and Exchange Commission a donné son aval pour lancer l’ICO de plusieurs millions d’euros conformément à la réglementation A+.

L’obtention de cette approbation a nécessité 10 mois de patience. Muneeb Ali et Ryan Shea, les deux cofondateurs de Blockstack PBC affirment avoir mobilisé 2 millions de dollars pour ce fameux feu vert de la SEC.

Que pensez-vous de l’accusation contre ICOBox ? Dites-nous dans les commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Clémentine

Passionnée de l'univers geek, Clémentine repère les actualités les plus intéressantes et participe à leur rédaction.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X