La Malaisie tente de contrôler la prolifération des IEO

La Malaisie tente de contrôler la prolifération des IEO

Actualités
20 janvier 2020 par Victor

Alors que la technologie Blockchain et les crypto-monnaies se veulent totalement libres et indépendantes, les autorités de réglementation malaisiennes n’entendent pas les choses de la même manière. La Commission Malaisienne des valeurs mobilières aspire en effet à redoubler de vigilance vis-à-vis de cette technologie au moyen d’un bon nombre de mesures de contrôle.

Des mesures plutôt contraignantes

La Commission malaisienne des valeurs mobilières a publié de nouvelles directives stipulant que les ICO sont désormais illégales dans le pays et que les IEO seront exercées dans un cadre réglementé. Les responsables d’une levée de fonds en crypto-monnaies devraient à cet effet obtenir l’autorisation des plateformes IEO avant d’effectuer les ventes de jetons.

Toutefois, la détention d’un fonds initial de 500 000 RM, soit d’environ 123 000 dollars, est préalablement requise pour pouvoir procéder à une quelconque IEO. Un autre critère essentiel est la nationalité exclusivement malaisienne de l’entreprise et de ses dirigeants.

Les IEO devraient être précédées de la détention d’une licence délivrée par la plateforme Digital Asset Exchange afin que toute activité soit normalisée.

Le crypto-secteur asiatique particulièrement secoué

Si ces nouvelles mesures vont inévitablement profiter à la croissance des IEO, ces dernières constitueront néanmoins un énorme préjudice pour la survie des ICO et, par la même occasion, celle de l’industrie des crypto-monnaies en Asie.

Ces risques ont de fortes chances de se produire, d’autant plus que la Malaisie constitue à elle seule un vaste marché de crypto-monnaie, regroupant de puissants investisseurs locaux et internationaux.

Pour leur part, plusieurs pays asiatiques ont également imposé de sévères précautions en ce qui concerne les opérations de crypto-monnaies. La Chine, par exemple, a interdit à la fois les IEO et les ICO.

à lire aussi :  Verisart collecte 2,5 millions de dollars pour améliorer son service d’authentification basé sur la Blockchain

A titre d’information, la Malaisie mettra en pratique ces nouvelles mesures au mois de juin de cette année. Mais d’ici là, la vente de tokens est strictement interdite dans le pays.

Que pensez-vous de ce retournement de situation en Asie ? Réagissez dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X