La Commonwealth Bank crée des Biotokens pour développer le marché des crédits de conservation de biodiversité

La Commonwealth Bank crée des Biotokens pour développer le marché des crédits de conservation de biodiversité

Actualités
25 août 2019 par Antoine

La Commonwealth Bank of Australia (CommBank) plaide pour la cause de l’environnement en créant un partenariat avec BioDiversity Solutions Australia (BDS). Les deux acteurs projettent de concevoir une plateforme Blockchainisée dédiée aux transactions numérisées des crédits de biodiversité.

Les crédits de biodiversité seront tokénisés

Depuis 2017, l’Etat australien de Nouvelle-Galles du Sud opte pour la politique de Biodiversity Offsets, qui consiste à assigner des crédits en valeur monétaire aux acteurs pour pallier l’exploitation de l’environnement.

Les investisseurs peuvent acheter ces crédits comme étant des actifs. Pour bien asseoir la transparence, qui est une nécessité pour un domaine aussi délicat, la Commonbank a décidé de numériser ce marché.

Avec l’appui de la BDS, la Commonbank voudrait créer un marché numérique basé sur la Blockchain, afin d’échanger les Biotokens qui sont dédiés aux crédits de conservation.

Les propriétaires fonciers en seront les premiers bénéficiaires, mais le système profitera également aux investisseurs et à l’écologie.

Un marché encore défaillant ?

Sophie Gilder, la responsable de la commercialisation de la CommBank décrit les Biotokens comme étant des tokens administrés avec transparence. Leurs transactions sont mises à jour automatiquement sur le marché. Elle explique à ce propos :

« Notre vision est qu’en numérisant les crédits de biodiversité et en créant un marché où ils peuvent être achetés et vendus, nous pouvons investir dans nos environnements naturels et les protéger « .

Pour sa part, Rod Barnaby, le directeur général de BioDiversity Solutions, souligne que le présent projet est le plus important parmi ceux qui ont été consacrés pour le Programme de compensation de la biodiversité.

« Notre vision était d’aider à faciliter la protection de précieux écosystèmes environnementaux, tout en créant une source alternative de revenus pour les propriétaires fonciers et en les récompensant pour la préservation de la biodiversité sur leurs terres », déclare-t-il.

Et pourtant, l’objectif d’un marché effectif et transparent n’est pas encore atteint. Les deux sociétés sollicitent la collaboration de la part des diverses entités et maintiennent leurs efforts pour explorer les vertus de la Blockchain pour d’autres applications futures.

à lire aussi :  Biélorussie : Currency.com projette de tokéniser des obligations d’état

Que pensez-vous de la tokenisation des crédits de conservation en Australie ? Faites-nous part de votre avis dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X