La Banque centrale des Caraïbes lance sa crypto-monnaie

La Banque centrale des Caraïbes lance sa crypto-monnaie

Actualités
20 août 2018 par Antoine

La startup Bitt, basée à la Barbade, a signé un protocole d’accord avec la banque centrale de Curaçao et celle de Saint Martin afin d’étudier la possibilité de créer une crypto-monnaie étatique soutenue par une institution bancaire.

La banque centrale des Caraïbes pourrait émettre sa propre crypto-monnaie

L’entreprise de porte-monnaie numérique Bitt aurait collaboré avec la banque centrale de l’île néerlandaise des Caraïbes, Curaçao, et des Pays-Bas, Saint Martin en début du mois pour créer une crypto-monnaie étatique.

« L’enquête étudie les procédures d’identification et de lutte contre le blanchiment d’argent (KYC/AML) », d’après la déclaration.

Leila Matroos-Lasten, la présidente par intérim de CBCS, a annoncé la coopération entre Bitt et la banque centrale.

« L’expérience régionale de cette société dans le domaine des paiements numériques et de ses positions macroéconomiques » explique le choix de Bitt.

« La banque centrale est déterminée à relever ses défis de manière proactive en explorant les dernières technologies disponibles, par exemple, pour réduire le niveau d’utilisation des liquidités au sein de l’union monétaire, et pour faciliter des transactions financières plus sûres, plus conformes à l’AML et au KYC entre Curaçao et Saint-Martin. »

Aussi, l’institution financière reconnaît les apports potentiels fournis par la technologie.

« Le CBCS s’est engagé à explorer des solutions concernant l’efficacité des transactions inter-juridictionnelles et des paiements numériques tout en assurant la conformité et les garanties de sécurité obtenues par ces solutions fintechs à la fine pointe de la technologie », a ajouté Matroos-Lasten.

« Ce serait bénéfique pour tout le monde. »

Un mémorandum similaire avec la banque centrale des Caraïbes orientales

Bitt a signé un protocole d’accord similaire avec la banque centrale des Caraïbes orientales – une institution bancaire qui couvre l’Anguilla, l’Antigua-et-Barbuda, le Commonwealth de la Dominique, la Grenade, le Montserrat, la Saint-Kitts-et-Nevis, la Sainte-Lucie et le Saint-Vincent-et-les-Grenadines – il y a quelques mois.

Ce système peut être exploité pour développer de nouvelles pratiques en termes de paiement et règlements numériques. Si elle est couronnée de succès, la banque devrait pouvoir jouir de sa propre crypto-monnaie.

à lire aussi :  Medium, la plateforme de blog, censure des contenus publicitaires liés aux crypto-monnaies

Que pensez-vous de l’accord stratégique entre Bitt et les banques centrales des Caraïbes ? Faites-nous savoir dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.