Un juge impose une caution de 750 000 $ en crypto-monnaies à un pirate informatique présumé

Un juge impose une caution de 750 000 $ en crypto-monnaies à un pirate informatique présumé

Actualités
29 août 2018 par Clémentine

Un jeune juge californien a accepté la libération sous caution de Martin Marsich, un homme accusé d’avoir piraté la célèbre société de jeux vidéo de la Bay Area, Electronic Art (EA). Il serait contraint de verser 750 000 dollars en crypto-monnaies.

Le verdict du tribunal

Le bureau du procureur des États-Unis a expressément demandé à ce que la caution de Marsich soit versée en crypto-monnaies. Le suspect a dû comparaître devant le tribunal dès le lendemain de son arrestation à l’aéroport international de San Francisco.

Les accusations portées contre lui concernent une intrusion forcée dans le réseau informatique interne d’Electronic Arts. Il a eu accès à 25 000 comptes clients et aurait utilisé certaines informations obtenues illégalement pour la sécurisation des monnaies de jeu. Le prétendu pirate aurait ensuite vendu l’accès à l’un des jeux en ligne sur des sites du Dark web.

Les comptes concernés ont immédiatement été fermés par Electronic Arts, mais l’entreprise a perdu 324 000 $, d’après un communiqué de presse du US Attorney’s Office.

Le juge Corley a permis à Marsich d’attendre son procès dans une maison de transition sous certaines conditions. Il doit déposer la caution de 750 000 $ en crypto-monnaies. Compte tenu de la facilité avec laquelle l’accusé utilise les technologies émergentes à son gré, la décision de la cour n’a pas surpris l’assemblée et semble tout à fait appropriée.

En plus de la restitution des biens volés, Marsich risque cinq ans d’emprisonnement et une amende maximale de 250 000 $.

D’après le communiqué de presse officiel du Département de la justice des États-Unis :

« Marsich a été arrêté à l’aéroport international de San Francisco dans la soirée du 8 août et a comparu pour la première fois devant un tribunal fédéral à San Francisco. Le juge magistral Corley a ordonné à Marsich d’être relâché dans une maison de transition à condition qu’il paie l’équivalent de 750 000 dollars en crypto-monnaies pour la libération sous caution. »

Des précédents

Ce n’est pas la première fois que les crypto-monnaies sont utilisées dans une affaire en cours. Bail Bloc, un service de minage des crypto-monnaies, a recours à une application téléchargeable pour rediriger la puissance de traitement des ordinateurs clients pour miner du Monero. Les jetons numériques sont convertis en dollars américains puis donnés au projet The Bronx Freedom Fund – une organisation de bienfaisance qui aide les résidents du South Bronx à payer leur caution quand ils n’ont pas les moyens de le faire.

à lire aussi :  Paypal : David Oliver Sacks rejoint 0x

Que pensez-vous du paiement des cautions en crypto-monnaies ? Faites-nous savoir dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Clémentine

Passionnée de l'univers geek, Clémentine repère les actualités les plus intéressantes et participe à leur rédaction.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X