L’Iran accorde une licence à la plus grande ferme de minage du pays

L’Iran accorde une licence à la plus grande ferme de minage du pays

Actualités
10 mai 2020 par Victor

En accordant une licence d’exploitation à la société iMiner, l’Iran accueille légalement l’un des plus grands acteurs de minage. La société compte déployer plus de 6000 appareils de crypto-minage possédant chacun une puissance de calcul de 16 TH/s dans le pays.

Un acteur de premier rang

Le ministère iranien de l’industrie, des mines et du commerce a accordé une licence à iMiner, pour qu’il puisse opérer librement dans le pays. La société basée en Turquie a ainsi obtenu les autorisations nécessaires afin de construire une ferme de minage titanesque dans la province de Semnan en Iran.

La nouvelle infrastructure dédiée au minage du Bitcoin sera financée à hauteur de 7,3 millions de dollars et se dotera de plus de 6000 appareils de minage capables de fournir une puissance de calcul totale de 96 000 térahash par seconde.

Sur son site officiel, iMiner se présente comme « l’une des premières et des plus réputées » sociétés dédiées au minage de crypto-actifs en Turquie, en Russie, au Canada et aux États-Unis.

Une activité en plein essor

Depuis que le gouvernement iranien a légitimité les activités de crypto-minage en juillet 2019, le pays a été submergé par les demandes de licence. Ces derniers mois, la République islamique a délivré plus de 1000 licences à des crypto-opérateurs.

L’Iran est en passe de devenir une plaque tournante du minage en raison du faible coût de l’électricité et de nouvelles législations favorables au minage de crypto-monnaies.

Cependant, le pays est confronté à un dilemme de taille : il ne dispose pas de ressources en électricité suffisantes pour alimenter à la fois l’ensemble des activités de minage et les foyers iraniens. Le ministère de l’Energie iranien estime que le minage d’un seul bitcoin équivaut à la consommation annuelle de 24 maisons.

à lire aussi :  Un haut gradé iranien recommande l’utilisation des crypto-monnaies pour échapper aux sanctions économiques

Depuis quelques mois, Homayoon Haeri, député du ministère de l’Energie, évoque la possibilité d’appliquer une tarification en électricité plus élevée aux mineurs de crypto-monnaies afin de réduire leur consommation en énergie.

Que pensez-vous de la libéralisation croissante des activités de minage crypto en Iran ? Faites-nous part de votre avis dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 1,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X