Inde : la cofondatrice d’une crypto-bourse arrêtée pour avoir volé des fonds issus de sa propre plateforme

Inde : la cofondatrice d’une crypto-bourse arrêtée pour avoir volé des fonds issus de sa propre plateforme

Actualités
26 mars 2020 par Xavier

Une jeune employée et co-fondatrice de la plateforme d’échange d’actifs numériques Bitcipher Labs en Inde a été arrêté par la police indienne suite à une accusation de vol de crypto-monnaies. Suivant les informations relayées par les enquêteurs de l’affaire, Ayushi Jain aurait effectué une transaction illicite de 63,5 BTC depuis les portefeuilles de la crypto- bourse, soit une valeur avoisinant les 480 000 dollars.

Un vol opéré par un staff qualifié

Réagissant à une plainte déposée antérieurement par le PDG de Bitcipher Labs, Ashish Singhal, concernant deux transactions illicites sur la crypto-bourse, les autorités indiennes ont récemment procédé à l’arrestation d’Ayushi, premier suspect de l’activité entraînant une perte de 480 000 dollars.

Les enquêteurs ont notamment mis la main sur l’employée de 26 ans après avoir lié la compétence de cette dernière à effectuer une tâche censée être impossible pour un personnel n’ayant accès aux données des portefeuilles. Etant donné que l’accusé était la co-fondatrice de l’établissement, la police l’a directement soupçonné comme étant une personne qualifiée de « compétente dans l’utilisation de cette technologie et qui était étroitement associée à l’entreprise ».

Des fonds retrouvés et récupérés

A l’issue de l’enquête, la jeune co-fondatrice de Bitcipher Labs est passée aux aveux, ce qui a permis aux autorités de mettre la main sur les BTC volés.

« Mercredi, nous avons arrêté Ayushi et fouillé sa maison. Nous avons saisi un ordinateur portable qui contenait l’historique, montrant comment Ayushi a utilisé la phrase secrète et volé de l’argent en versements entre janvier et mars. Elle a avoué le crime. Jeudi après-midi, nous avons récupéré la totalité du montant », explique l’un des officiers de police chargé de l’enquête.

Notons que le mot de passe qui lui a permis d’accéder aux actifs des portefeuilles était écrit sur un morceau de papier. Il était constitué d’une phrase de passe (PassPhrase) de 24 mots qu’elle aurait pu enregistrer avant son départ de la société le 16 décembre 2019.

à lire aussi :  Kraken collabore avec Silvergate Exchange Network

Que pensez-vous de l’arrestation de cette Co-fondatrice d’une crypto-bourse indienne ? Donnez votre avis dans la section commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X