L’Inde fait confiance à la Blockchain pour tracer la chaîne d’approvisionnement des vaccins

L’Inde fait confiance à la Blockchain pour tracer la chaîne d’approvisionnement des vaccins

Actualités
13 août 2019 par Clémentine

Selon le Times of India, un ancien employé de Cisco dénommé Siddharth Chakravarty souhaite utiliser la technologie Blockchain pour la chaîne d’approvisionnement des vaccins à travers le monde.

Des vaccins détériorés avant la livraison

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) rapporte des informations inquiétantes concernant l’état sanitaire des enfants à travers le monde : rien qu’en 2018, 20 millions d’enfants n’ont pas été vaccinés contre des maladies récurrentes telles que la diphtérie, le tétanos ou encore la rougeole.

La raison principale de cette privation serait l’inefficience du transport des vaccins, ce qui provoquerait une détérioration des produits avant leur livraison à destination finale.

Certes, les spécialistes de l’industrie pharmaceutique ont déjà mis en place des procédures pour cerner ce problème, à travers des enregistreurs de données qui retracent les oscillations de températures via des indicateurs colorés.

Cependant, les entreprises ne parviennent pas à déterminer avec exactitude le cadre spatio-temporel dans lequel les variations de température se sont manifestées, d’où l’inefficacité de cette démarche.

Et pourtant, l’UNICEF et l’OMS se sont félicités des exploits réalisés en 2010, lorsque la diphtérie, le tétanos et la coqueluche ont été éradiqués à hauteur de 86%, en triplant le nombre de vaccins distribués et injectés. Le résultat serait plus probant si ce taux atteignait 95%.

La Blockchain à la rescousse de l’industrie pharmaceutique

Etant donné l’ampleur de la situation, Chakravarty a conçu la startup StaTwig, qui est une solution basée sur la Blockchain et l’Internet des objets (IoT), ce qui permettra de suivre minutieusement la chaîne d’approvisionnement, depuis l’usine jusqu’aux centres médicaux.

à lire aussi :  CEO d’Abra : "les Blockchains d'entreprise sont condamnées à l’échec"

Ainsi, les entreprises pharmaceutiques pourront garantir l’authenticité de leurs produits, et banniront facilement les vaccins contrefaits du marché.

Le concepteur du projet déclare :

« Ils sont non seulement en mesure de suivre leur envoi et de savoir quand il a été livré, mais la solution les aide aussi à prévoir quand leur prochaine commande sera passée ».

Dans la même perspective, un autre projet confectionné par la Food and Drug Administration (FDA) a également vu le jour pour le suivi des produits pharmaceutiques, en collaboration avec IBM, Walmart, KPMG et Merck.

Que pensez-vous de l’utilisation de la Blockchain pour la surveillance de la distribution dans l’industrie pharmaceutique ? Faites-nous part de votre avis dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Clémentine

Passionnée de l'univers geek, Clémentine repère les actualités les plus intéressantes et participe à leur rédaction.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X