IBM développe une Blockchain pour améliorer la sécurité alimentaire aux Etats-Unis

IBM développe une Blockchain pour améliorer la sécurité alimentaire aux Etats-Unis

Actualités
19 février 2020 par Océane

La Blockchain s’invite au coeur de l’inspection alimentaire américaine. En effet, IBM développe actuellement une solution Blockchain afin de certifier la qualité des denrées provenant de l’étranger qui débarquent aux Etats-Unis.

Un pas de géant dans la transparence alimentaire

La sécurité alimentaire constitue un des enjeux majeurs des acteurs dans l’agroalimentaire. Ainsi, conscient que la technologie Blockchain a le potentiel d’améliorer la traçabilité alimentaire, IBM se penche actuellement sur la conception d’une POC (proof of concept) pour perfectionner le système de suivi de l’approvisionnement en viande et autres denrées alimentaires.

Cet outil révolutionnaire sera mis à la disposition du FSIS (Food Safety and Inspection Service), une branche du ministère américain de l’agriculture chargé de certifier que les produits à base de viande, de volaille et d’oeufs provenant de l’étranger répondent aux normes de sécurité en vigueur. Autre application de la solution Blockchain, elle permettra d’enregistrer les flux d’informations associés à la chaîne logistique et aux termes des contrats établis avec les pays exportateurs.

Les aliments avariés prolifèrent

L’agence de sécurité alimentaire a multiplié les alertes concernant des produits alimentaires contaminés, compromis ou de mauvaise qualité. Et pour preuve, en janvier dernier, le FSIS a intercepté des boulettes de viande suédoises qui ne répondaient pas aux normes d’hygiène alimentaire aux États-Unis.

« Le service de sécurité et d’inspection des aliments (FSIS) du ministère américain de l’agriculture émet une alerte de santé publique parce que la société Carso’s Pasta Company, un établissement de Lynnwood, Washington, a vendu 636 livres de boulettes de viande suédoises prêtes à consommer (RTE) qui étaient de mauvaise qualité », a souligné l’entité américaine.

En tout, en 2018, la FSI a recensé 97 violations de classe I qui concernent les aliments susceptibles de mettre en danger la vie des consommateurs. Selon un rapport sur la sécurité alimentaire publié par le U.S. PIRG Education Fund, les rappels de classe I ont fait un bond de 83 % entre 2013 et 2017.

à lire aussi :  IKEA finalise une transaction par Blockchain dans le cadre d’un paiement de marchandises

Que pensez-vous de cette nouvelle implémentation de la Blockchain dans l’industrie agroalimentaire? Partagez votre avis dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X