Harbor est la première entreprise à détenir une licence de courtier et une licence d’agent de transfert aux Etats-Unis

Harbor est la première entreprise à détenir une licence de courtier et une licence d’agent de transfert aux Etats-Unis

Actualités
2 novembre 2019 par Antoine

Harbor, une plateforme spécialisée dans les investissements en fonds alternatifs, vient d’obtenir une licence de la part de la SEC, l’autorité de réglementation américaine. La startup pourra désormais stocker des registres de propriété tokénisés et verser des dividendes aux émetteurs de tokens.

Garantir le paiement des intérêts et des dividendes versés aux investisseurs

Les agents de transfert appuient les entreprises dans la tenue des registres des actions et dans le versement des dividendes aux investisseurs.

La licence d’agent de transfert récemment obtenue permet de stocker et manipuler à bon escient les actifs tokénisés. Harbor espère séduire les sociétés Blockchain désireuses d’effectuer un placement A +, afin que la plateforme puisse fournir les services d’un agent de transfert.

Par ailleurs, la SEC a déjà donné son aval pour une licence de courtier le mois dernier. Par ailleurs, cette deuxième licence est une première pour l’ensemble de l’industrie.

Le PDG Joshua Stein, s’est adressé à Block en affirmant qu’Harbor était « la première entreprise Blockchain à recevoir à la fois une licence d’agent de transfert et une licence de courtier « .

Les deux licences se complètent, car elles facilitent le cycle de vie complet de lancement d’une STO.

« Pensez à tout le cycle de vie, vendre aux investisseurs, maintenir l’investissement pendant qu’ils y sont et contrôler la façon dont ils sont tradés. Le courtier-trader est surtout impliqué dans le recrutement des investisseurs dans l’investissement. L’agent des transferts tient les registres pendant qu’ils sont en place et verse les dividendes, et l’agent des transferts contrôle le moment où ils sont versés », explique Stein.

Adapter la réglementation aux émetteurs de crypto-monnaies

Stein a évoqué les problèmes réglementaires liés aux STO dans les applications décentralisées à travers une précédente annonce.

à lire aussi :  La société américaine Blockchain Holdings Capital Ventures s’associe à SG Blocks dans un projet de développement de centre de données

En effet, les régulateurs accusent une incompatibilité manifeste avec les actifs tokénisés, les lois en vigueur ne conviennent qu’aux valeurs mobilières traditionnelles. Il faut les adapter aux Initial Coin Offering.

Toutefois, la startup Blockstat a été la première à réaliser un placement A+, qui a reçu l’approbation de la SEC.

Que pensez-vous de la SEC accordant autant une licence de courtier qu’une licence d’agent de transfert à Harbor ? Faites-nous savoir dans les commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X