Le Hamas se finance avec du Bitcoin

Le Hamas se finance avec du Bitcoin

Actualités
24 janvier 2020 par Clémentine

Dès ses débuts, les crypto-monnaies avaient toujours été entachées par des activités criminelles telles que le blanchiment d’argent, le terrorisme et tant d’autres. Les intervenants du secteur tentent de laver leurs noms sur ces dénigrements, mais leurs efforts restent vains, car la situation actuelle ne cesse de changer .

Une adresse Bitcoin en lien avec un site financier suspect

Récemment, l’Institut international israélien de lutte contre le terrorisme (ICT) du Centre interdisciplinaire vient de rapporter que le Hamas, le mouvement sunnite palestinien, a eu recours à la crypto-monnaie numéro un pour subventionner ses activités terroristes.

Des spécialistes des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), basés dans la ville israélienne de Herzliya, ont intercepté une adresse Bitcoin particulière révélant une activité irrégulière liée à un site web financier connu sous le nom de cash4ps.

Apparemment, le site Web en question permettrait au Hamas d’envoyer ainsi que de recevoir de l’argent hors de Gaza pour des fins de terrorisme tout en fournissant, par la même occasion, une mesure d’anonymat aux donateurs ou aux bénéficiaires des fonds.

Le Bitcoin est un véritable pilier pour les activités terroristes

A part ce site Web, l’adresse Bitcoin serait également liée à une entreprise exploitant un compte dans une banque interdite, notamment la Banque nationale islamique, qui a été désignée comme étant une entité terroriste par le gouvernement américain à cause de ses liens avec le mouvement.

Rappelons qu’au début du mois de juin de l’année dernière, le Hamas avait annoncé qu’il avait décidé d’intensifier sa levée de fonds en bitcoins pour surmonter la crise financière.

à lire aussi :  Selon l'autorité bancaire de l'UE, la réglementation excessive des crypto-monnaies n'est pas optimale

A l’époque, nombreux organismes internationaux avaient banni le groupe du mode de financement classique. Il a donc décidé de compter sur l’avènement des crypto-monnaies pour combler le vide.

Le Hamas n’est pas le seul groupe terroriste islamiste enclin à se camoufler derrière le bitcoin, car on recense actuellement une horde de malfaiteurs extrémistes à s’affilier à ce mode de paiement.

Que pensez-vous du lien intime entre la crypto-industrie et les activités terroristes ? Partagez votre avis dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X