Les grandes banques belges intègrent la Blockchain pour partager les données de leurs clients

Les grandes banques belges intègrent la Blockchain pour partager les données de leurs clients

Actualités
28 janvier 2020 par Océane

En vue de faciliter « les services clients » inter-bancaires en Belgique, les grandes institutions financières du pays ont décidé d’intégrer un module Blockchain qui relierait leurs données afin de fluidifier les services proposés tout en sécurisant les données contre le blanchiment d’argent et le risque de détournement.

Suivre et vérifier les activités financières des entreprises

Belfius, BNP Paribas Fortis, ING Belgique et bien d’autres banques de premier plan en Belgique se sont récemment concertées pour ériger un système de contrôle synallagmatique (une convention par laquelle les parties s’obligent réciproquement l’une envers l’autre) des activités financières de leurs clients via la Blockchain.

Suivant les informations relayées par le groupe ISABEL, il s’agit notamment d’un processus qui utilise la technologie Blockchain en vue de partager les données clients sans avoir recours aux traditionnels formulaires et paramètres ralentissant les contrôles.

En l’occurrence, la technologie Blockchain relayera le travail d’un système similaire déjà installé baptisé Kube, cependant sa capacité à traiter des données avec une vitesse accrue tout en permettant à toutes les institutions de s’interconnecter offre un avantage conséquent en matière de gestion des informations financières des entreprises et des clients sans avoir à passer par des étapes chronophages.

Un œil sur les dirigeants

L’implication de la Blockchain dans le réseau interbancaire belge répond également à une conformité européenne dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d’argent.

En profondeur, l’AMLD5, la directive qui traite de ce secteur au niveau européen impose le processus de partage de données entre les banques.

En pratique, cela impacte essentiellement sur la gestion par les banques des données des clients. Ainsi, le gouvernement et les autres banques pourront effectuer un simple contrôle depuis leurs postes sans avoir à fournir une autorisation de la part des autorités.

à lire aussi :  Une affaire de fraude sur des ICO obtient l’argument "surdimensionné" par le gouvernement américain

Que pensez-vous de cette introduction de la Blockchain dans le réseau interbancaire belge ? Donnez votre avis dans la section commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X