Global Coin : Facebook demande 10 millions de dollars pour chaque nœud

Global Coin : Facebook demande 10 millions de dollars pour chaque nœud

Actualités
10 juin 2019 par Xavier

Le stablecoin de Facebook, baptisé Global Coin enflamme les débats sur les médias sociaux et met en lumière de nombreuses questions, notamment le mode de gouvernance du réseau, et sa décentralisation. Récemment, les sources proches du réseau social ont mentionné qu’un projet de licence pour les opérateurs de nœuds à hauteur de 10 millions de dollars sera imposé par Mark Zuckerberg, ce qui ne manquera pas d’éveiller les critiques sur la monétisation de la plateforme.

Une décentralisation pas facile

Global Coin, la future crypto-monnaie propre à Facebook a finalement été annoncée pour 2020, tandis que les tests seront lancés à la fin de l’année 2019. Le système introduira un paramètre de paiement numérique qui couvre une douzaine de pays, favorisant les clients non bancarisés.

Jusque-là, les promesses de ce projet répondent aux besoins de la société moderne, d’autant plus que Facebook abrite plus de 2 milliards d’utilisateurs.

Par ailleurs, le réseau de paiement se veut accessible en se rattachant à une multitude de devises fiduciaires comme le dollar américain, le yen ou encore l’euro tandis que des démarches avec les institutions financières, à l’instar de Western Union sont en cours pour vulgariser complètement la technologie.

En suivant la philosophie de Global Coin, il ne reste plus que la décentralisation pour parfaire la note de cette future crypto-monnaie, cependant de nouvelles donnes biaisent l’idéologie générale à la base.

Effectivement, Facebook projette de confier la gestion du réseau à d’autres organismes en prévoyant un système de licence pour chaque nœud, qui coûtera 10 millions de dollars aux intéressés.

à lire aussi :  Stablecoin : un projet de partenariat entre Dubai et PundiX bientôt ?

L’idée de la décentralisation se conçoit selon cette optique, étant donné que sa validation ne relève pas exclusivement du dessein de la firme multinationale.

Pourtant, cette somme phénoménale laisse les observateurs perplexes sur les véritables intentions du réseau social, car la Blockchain n’est pas un écosystème qui fonctionne à partir de frais de validation.

Un projet trop prétentieux ?

Les débats sur la participation de Facebook dans la crypto-communauté avaient divisé de nombreux utilisateurs depuis 2018. Alors que certains y trouvent de grands avantages, notamment pour son accessibilité, d’autres craignent une malversation de l’industrie en général.

Lors de l’annonce de Global Coin, un scission a pris forme entre les utilisateurs, mais Facebook a réussi à tempérer les esprits avant de révéler cette nouvelle information.

Dans le fond, c’est la philosophie même du projet qui gêne les puristes de la discipline, sachant que Mark Zuckerberg cherche à diversifier ses revenus, et ce, en instaurant un droit de licence pour exploiter un ensemble de nœuds.

Selon les explications de la firme multinationale, 100 nœuds sont prévus pour générer des redevances à hauteur d’un milliard de dollars la première année, mais les recettes seront investies pour le soutien de Global Coin à partir des devises d’adossements.

Enfin, la majorité des utilisateurs suspectent Facebook de vouloir régner en maître dans la crypto-sphère, devant des crypto-actifs prononcés avec respect comme Bitcoin, Ethereum et les autres altcoins, sachant que les ambitions dépassent le cadre des applications.

Que pensez-vous de la demande de Facebook ? Donnez-nous votre avis dans la section des commentaires ci-dessous

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X