Le G20 donne des recommandations sur les réglementations liées aux crypto-monnaies

Le G20 donne des recommandations sur les réglementations liées aux crypto-monnaies

Actualités
23 mars 2018 par Xavier

Les plus grands dirigeants économiques du monde se sont réunis à Buenos Aires, en Argentine pour le sommet annuel du G20. Après deux jours de négociations intenses, les Ministres des Finances membres du groupe sont parvenus à un consensus, en ce qui concerne la réglementation des crypto-monnaies.

La position officielle du G20 sur les crypto-monnaies

Frederico Sturzenegger, le chef de la Banque centrale de l’Argentine a noté que les crypto-monnaies devraient être réglementées en considérant l’avis de tout un chacun, et ce, afin de les réguler et les légiférer d’ici juillet 2018.

Bitcoin Argentina, l’une des plus importantes ONG liées aux crypto-monnaies en Argentine, a divulgué ce qui semble être la position officielle des ministres des finances du G20.

Les partis prenants ont tenu compte de la cybercriminalité croissante attachée à l’industrie des crypto-monnaies tout en reconnaissant leur potentiel d’accroître l’efficacité et l’amélioration du système financier mondial ainsi que l’économie dans sa globalité.

« Nous reconnaissons que l’innovation technologique, y compris les crypto-actifs sous-jacents, a le potentiel d’améliorer l’efficacité et l’inclusivité du système financier et de l’économie en général. Les crypto-monnaies soulèvent toutefois des questions relatives à la protection des consommateurs et des investisseurs, à l’intégrité du marché, à l’évasion fiscale, au blanchiment d’argent et au financement du terrorisme, » peut-on lire dans le document.

Les réglementations des crypto-monnaies sont inévitables

Un point souligné maintes et maintes fois par le communiqué du G20 est la différence complète entre les crypto-monnaies et les monnaies souveraines. La politique reste à l’écart des crypto-monnaies en général. Le document précise :

Les crypto-monnaies n’ont pas les attributs clés des monnaies souveraines. À un moment donné, elles pourraient certainement avoir des répercussions sur la stabilité financière. Nous nous engageons à appliquer les normes du Groupe d’Action Financière (GAFI) telles qu’elles s’appliquent aux actifs numériques. Nous attendons avec impatience l’examen de ces normes par le GAFI et invitons le GAFI à faire progresser immanquablement leur mise en œuvre à l’échelle mondiale. Nous appelons les organismes internationaux de normalisation (SSB) à poursuivre leur surveillance des crypto-monnaies et les risques qui y sont rattachés, conformément à leurs mandats, et à évaluer les réponses multilatérales si nécessaire.

Certains pays ont montré leur désaccord vis-à-vis de la décision du G20, qui de toute évidence tend à réglementer les crypto-monnaies. Le quotidien El Cronista, à titre d’exemple, a rapporté l’annonce d’Ilan Goldfajn, le président de la banque centrale brésilienne, selon laquelle les crypto-monnaies ne seraient pas réglementées au Brésil.

à lire aussi :  Bacardí investit 100 millions de dollars dans une plateforme Blockchain de divertissement

Pendant ce temps, le plan du G20 visant à réguler les crypto-monnaies prendra effet à la date présumée, d’il y a quelques mois. Le communiqué se conclut comme suit :

Nous demandons au FSB [Financial Stability Board], en consultation avec d’autres SSB, y compris le CPMI et l’IOSCO, et le GAFI de faire état de leurs travaux sur les actifs numériques en juillet 2018 .

Que pensez-vous de la réglementation imminente des crypto-monnaies par le G20 ? Pensez-vous que les régulations sont nécessaires pour lutter contre les activités illégales autour des crypto-monnaies ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X