Les Etats-Unis, un pays hostile aux crypto-monnaies, selon Carol Goforth

Les Etats-Unis, un pays hostile aux crypto-monnaies, selon Carol Goforth

Actualités
14 décembre 2018 par Xavier

Le professeur de droit Carol Goforth a affirmé qu’il serait facile de comprendre la raison pour laquelle les États-Unis sont perçus comme étant un pays défavorable aux crypto-monnaies, avec ses règlements prêtant à confusion, prohibitifs et coûteux. Elle a également ajouté qu’un changement de paradigme est plus que nécessaire pour ne pas étrangler l’industrie.

Des règles déconcertantes, exagérées et coûteuses

Les organes de régulation de crypto-monnaies aux États-Unis sont au nombre de 4, à savoir l’Internal Revenue Service (IRS), le Financial Crimes Enforcement Network (Fincen) du Department of Treasury, la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) et la Securities and Exchange Commission (SEC). Pourtant, chaque État dispose de son propre règlement en la matière.

« Il résulte alors le chevauchement d’un ensemble de règles prêtant à confusion, ce qui risque de gêner l’innovation au sein de la crypto-industrie américaine », affirme le professeur.

Les coûts liés au respect de tous les règlements sont intenables et chronophages pour les crypto-entreprises américaines comme les crypto-bourses. Ils engendrent un risque supplémentaire d’enquête et de mesure d’application de la loi.

Un changement de précepte s’impose

L’échec des tentatives antérieures de consolidation des fonctions des différents régulateurs financiers, a motivé les États-Unis de se désengager d’une partie des organismes susmentionnée.

Les législateurs estiment que les autorités existantes possèdent des domaines d’expertise différents, une situation approuvée par les tribunaux.

D’après le professeur Goforth, il appartient à ces organismes de se réunir et de travailler de concert afin de coordonner l’application et la surveillance réglementaire par une approche plus nuancée.

Elle conclut par le fait qu’un changement de perspective implique un changement de paradigme s’éloignant du traitement des crypto-monnaies comme un seul type d’actif.

à lire aussi :  Avec le soutien de la Société Générale, la Blockchain s’invite dans l’industrie pétrolière

Goforth espère une prise de conscience rapide des organismes de réglementation américains sur cette réalité pour qu’ils puissent agir en conséquence.

Que pensez-vous de l’opinion du professeur de droit Carol Goforth selon laquelle les Etats-Unies sont défavorables aux crypto-monnaies ? Dites-le-nous en commentaires !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X