EOS ne constitue pas une Blockchain, selon le rapport de Whiteblock

EOS ne constitue pas une Blockchain, selon le rapport de Whiteblock

Actualités
6 novembre 2018 par Victor

EOS a été outragé suite par une étude de Whiteblock, qui a scruté le fonctionnement de la plateforme au peigne fin suite à la demande de Consensys, un groupe de société lié à Ethereum. Dans ses conclusions, Whiteblock a fortement discrédité la nature d’EOS et a confirmé que le logiciel s’apparente plutôt à un système de Cloud computing et non à une Blockchain.

Un rapport très pointu sur EOS

EOS ne serait pas une Blockchain, d'après un rapport commandé par ConsensysWhiteblock est une plate-forme de test des Blockchains qui aide les équipes de développement à valider les performances et à déployer plus rapidement des technologies de registres distribués. Dans une étude d’une durée de 2 mois, elle s’est recentrée sur EOS et cette dernière a révélé qu’elle avait rédigé un premier compte rendu pour Consensys, un groupe de société étroitement lié à Ethereum.

Les résultats de recherche affichent clairement le caractère centralisé d’EOS, et vont jusqu’à nier l’existence d’une Blockchain.

Les résultats indiquent qu’EOS constituerait une base de données homogène distribué (une distinction claire en ce que leurs transactions ne sont pas validées cryptographiquement) d’une part et que les crypto-monnaies EOS et RAM représenterait plutôt un service dans le Cloud.

Whiteblock a également déclaré que :

« Eos est fondamentalement identique à une architecture de Cloud Computing centralisée sans les composants fondamentaux d’une Blockchain ou d’un réseau peer-to-peer. »

Une étude pas forcément révélatrice

Dans cette campagne de dénigrement, EOS n’est pas pour autant déstabilisé dans le sens où les allégations ne sont pas très neutres. Dans un premier temps, le document d’analyse a été réalisé pour le compte de Consensys, développé par le cofondateur d’Ethereum, bien connu pour sa rivalité avec EOS.

à lire aussi :  Crypto-monnaie Zilliqa (ZIL) : des milliers de transactions par seconde

Ensuite l’investigation menée ouvre la porte à un débat dans la mesure où une plateforme de cette envergure ne peut se résumer à un seul jet de rapport, émanant d’une seule société. Dans cette perspective, d’autres salves de rapport sont attendues pour confirmation.

Que pensez-vous de ce rapport sur EOS ? Réagissez dans la section des commentaires

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X