Une entreprise de minage de Bitcoin soutenue par le gouvernement canadien fait faillite

Une entreprise de minage de Bitcoin soutenue par le gouvernement canadien fait faillite

Actualités
10 décembre 2019 par Xavier

L’entreprise de traitement d’algorithmes de minage et d’Intelligence Artificielle (IA) basée au Canada, Great North Data, est en faillite et a depuis peu cessé ses activités.

Des dettes exorbitantes

Great North Data a inscrit plus de 13 millions de dollars de passif contre un maigre 4,5 millions de dollars d’actif, ce qui a entraîné inévitablement sa faillite. La société doit environ 13,2 millions de dollars canadiens (10 millions de dollars américains) à ses créanciers.

En effet, les activités de la société de minage de crypto-monnaies sont soutenues par les organismes gouvernementaux fédéraux et provinciaux du Canada.

Les dettes de Great North Data envers la Business Investment Corporation du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador culminent jusqu’à 313 718 dollars canadiens (238 080 dollars américains). Elle a dû alors engager des bâtiments, des terrains, des machines et des équipements pour garantir sa solvabilité.

Aucune réponse de la part de Great North Data

Actuellement, le site internet de Great North Data n’est plus fonctionnel, certains médias ont tenté de joindre l’entreprise, mais en vain.

L’Atlantic Canada Opportunities Agency (ACOA), qui œuvre dans le soutien de la potentialité économique dans les provinces d’Atlantique, devrait être payé à hauteur de 281 675 dollars canadiens. En effet, l’agence de gouvernement canadien aurait investi près de 500 000 dollars canadiens dans Great North Data en fin de 2015.

Aux dernières nouvelles, cette agence prend en main les clients qui ont subi des répercussions de la faillite.

Le 26 juin 2018, la députée canadienne Yvonne Jean Jones s’est rendue dans l’un des locaux de Great North Data en déclarant :

La société a « investi plus de 9 millions de dollars sur une période de 5 ans. De ce montant, 5 à 6 millions de dollars ont été investis dans des entrepreneurs et de l’équipement presque entièrement embauchés et achetés auprès de sources locales au Labrador ».

Elle regroupait 25 personnes en permanence et 4 temporairement, et avait l’ambition de booster cet effectif de 15 à 20 employés à partir de décembre 2018. Mais aussi, son un chiffre d’affaires aurait dû suivre le même rythme et atteindre les 6 millions de dollars d’ici la fin de l’année et jusqu’en 2019.

à lire aussi :  L’Université du Malawi fait campagne sur les crypto-monnaies

Que pensez-vous de la faillite de Great North Data ? Dites-nous dans les commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X