Edward Snowden explique sa vision de la Blockchain non censurée

Edward Snowden explique sa vision de la Blockchain non censurée

Actualités
27 novembre 2018 par Antoine

Edward Snowden, connu pour avoir violé les lois sur les secrets gouvernementaux en dévoilant des milliers de documents de la NSA, a récemment parlé du Bitcoin (BTC). Ce dénonciateur de la NSA estime que la Blockchain perdurera, car la décentralisation va remettre en cause le statu quo de la monopolisation et de la censure. Elle remplacera la centralisation de manière à partager les données à travers divers endroits du monde entier.

La Blockchain renverse l’inégalité entre les pauvres et les riches

Cet intégriste pur et dur fait partie des anarcho-capitalistes et libertaires du monde entier. « Entraver l’adoption de la Blockchain serait une censure à l’échelle mondiale », a-t-il déclaré. Toutefois, il faudra environ 51 % du réseau global pour prendre en charge la modification des règles en vigueur.

« Imaginez qu’au lieu du monde d’aujourd’hui, où les données importantes pour le public sont souvent détenues de manière exclusive… nous avons un millier d’endroits avec une centaine de juridictions. Il n’y a pas de mécanisme de démantèlement ou d’autre bouton « soyons mauvais », et la création d’un tel mécanisme nécessite un consensus mondial d’au moins 51 % des membres du réseau, en général, pour que les règles soient modifiées », a déclaré Snowden.

La Blockchain devrait autant augmenter la richesse des pauvres que diminuer celle des riches. A titre d’exemple, une citoyenne résidant au Venezuela qui veut utiliser le Bitcoin n’a pas à communiquer son identité. Un milliardaire qui veut construire un yacht valant plusieurs centaines de millions doit subir une enquête des autorités policières.

La technologie du grand registre distribué donne une plus grande liberté à la population moyenne et permet une surveillance appliquée des monopoles. Bien qu’il ne s’agisse que d’une base de données, elle assure la transparence et l’immuabilité des informations stockées.

à lire aussi :  Le parti démocrate thaïlandais organise les élections primaires via la Blockchain

Une question de confiance

La confiance se fait rare dans le monde d’aujourd’hui. Même les adolescents dissimulent leur identité sur les médias sociaux. En outre, la Blockchain remédie à ce problème en révélant l’identité d’un utilisateur quelconque à travers des données stockées dans l’espace numérique.

Aucune grande Blockchain n’a encore été manipulée à ce jour. Parallèlement, elle permet le suivi des activités des cybercriminels, facilitant le travail des autorités gouvernementales.

Que pensez-vous de cette vision ? Donnez-nous votre avis dans la section des commentaires ci-dessous

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X