Le dirigeant de la banque centrale allemande soutient la crypto-monnaie de Facebook

Le dirigeant de la banque centrale allemande soutient la crypto-monnaie de Facebook

Actualités
24 juillet 2019 par Antoine

Selon l’analyste d’eToro, Malti Greenspan, le président de la banque centrale allemande, Jens Weidmann, défend la crypto-monnaie de Facebook, le Libra.

Accepter Libra au nom de l’innovation

Le dirigeant de la Deutsche Bundesbank ne tarit pas d’éloge en ce qui concerne la monnaie virtuelle du géant des médias sociaux. Néanmoins, le Libra doit encore déployer plus d’effort pour conquérir la faveur des utilisateurs. Mati Greenspan, l’analyste principal du marché eToro a publié un article faisant part des propos de Weidmann dans le média allemand Handelsblatt.

Faisant également partie des plus importants décideurs de la Banque centrale européenne, Weidmann est tout à fait conscient des faiblesses du Libra. Il serait nettement « plus attrayant pour les consommateurs » s’il tient toutes ses promesses. Et par-dessus tout, la crypto-monnaie doit répondre à tous les critères exigés pour se prévaloir en tant que monnaie courante.

Toutefois, dire non à l’innovation avant qu’elle soit effective serait une erreur. Les législateurs et régulateurs agissent précipitamment sans vraiment étaler de long en large le fond de la question.

 

Le lancement du Libra serait aussi destructeur que l’évènement du 11 septembre ?

David Marcus, un grand partisan de la technologie Blockchain, s’est récemment engagé auprès des sénateurs et des représentants du Congrès américain que le Libra se conformera aux réglementations en vigueur.

La Deutsche Bundesbank s’est attardée sur les points faibles du Libra au cours de la réunion du G7 Finances. Contre toute attente, Jens Weidmann s’est penché en faveur du Libra. Cette prise de position a provoqué la surprise générale. En effet, contrairement aux grands noms de la finance comme Visa, Spotify, Uber, PayPal et Booking Holdings, la majorité des politiciens et représentants étatiques désapprouvent le Libra.

à lire aussi :  L’Iran lance une crypto-monnaie nationale adossée à l’or

Brad Sherman, le représentant du gouvernement californien, a même comparé la crypto-monnaie aux événements du 11 septembre, de sorte que ces deux phénomènes ont la même capacité destructrice.

Le président américain Donald Trump s’est également prononcé sur le sujet, en affirmant que le Libra risque d’avoir « peu de statut et de fiabilité » une fois lancé.

Que pensez-vous des propos de Weidmann sur le Libra ? Dites-nous dans les commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X