Le développement industriel de la Blockchain est imminent

Le développement industriel de la Blockchain est imminent

Actualités
22 novembre 2018 par Océane

Lors d’une conférence de presse, Herman Gref, le PDG de « Sberbank« , la plus grande banque russe et la troisième plus grande en Europe, a déclaré que l’adoption à l’échelle industrielle de la Blockchain est indéniable.

Début de la phase de développement industriel

S’adressant aux journalistes, cette semaine, M. Gref a expliqué que le battage médiatique autour de la Blockchain ayant pris fin, elle entre actuellement dans sa phase de développement industriel. Cependant, elle ne peut être adoptée en masse qu’au bout de 1 à 2 ans.

La Sberbank expérimente actuellement des solutions basées sur une Blockchain au côté d’autres banques russes et de grandes institutions.

Elle s’est associée avec le Service fédéral antimonopole russe, en décembre 2017, pour mettre sur pied un procédé permettant de stocker des documents et de transférer des données sur la Blockchain.

En partenariat avec l’Alfa Bank, en juin, elle a conçu une nouvelle alternative de financement en crypto-monnaies pour les investisseurs particuliers du pays, et en octobre, elle a collaboré avec Rossetti, une société d’État russe, afin de tester des solutions Blockchain.

M. Gref a tout de même souligné que la Blockchain n’est pas encore prête pour une adoption commerciale à grande échelle au vu de son immaturité.

Ce commentaire intervient au moment où de nombreux observateurs de l’industrie pensent que la Blockchain s’apprête à se démocratiser massivement.

Herman Gref dit que le développement de la blockchain dans l'industrie est imminent
Herman Gref

Une position défavorable de l’Etat

En octobre 2018, M. Gref a désigné les crypto-monnaies comme des processus accidentels et primitifs de la technologie Blockchain. Toutefois, il a soutenu qu’elles seront adaptées à une utilisation massive dans les secteurs bancaires, financiers et gouvernementaux.

« La Blockchain est forte grâce à son mécanisme d’autofinancement unique qui dépeint un avenir où les gouvernements n’auront peut-être plus besoin de tergiverser sur les monnaies fiduciaires », déclare-t-il.

Herman Gref s’est inlassablement opposé à la répression du gouvernement russe contre les crypto-monnaies.
.
Bien qu’il soit peu probable qu’un État soit disposé à se passer du modèle centralisé de l’offre monétaire, Herman Gref n’exclut pas cette possibilité sur le long terme.

à lire aussi :  Goldman Sachs entame la première étape de son service de crypto-monnaies

Que pensez-vous de la prédiction d’Herman Gref selon laquelle les crypto-monnaies seront utilisées en masse dans un ou deux ans ? Réagissez dans la section des commentaires !

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X