Europe (UE) : création de l’observatoire de la Blockchain… mais on a remarqué autre chose


La Commission a lancé aujourd’hui, avec le soutien du Parlement européen, représenté par Jakob von Weizsäcker, responsable du récent rapport sur les monnaies virtuelles, l’Observatoire Européen (UE) & Forum de la Blockchain. CanardCoinCoin a remarqué un détail important  : en fin d’article. Ethereum inside 😃

Déjà en projet depuis juillet

Cette initiative est la réalisation d’un projet initié en juillet 2017. Nous pouvions lire alors :

La Commission européenne a lancé un appel d’offre d’un montant de 500 000 € pour la mise en place d’un centre d’expertise européen sur les technologies Blockchain et Distributed Ledger (registre distribué).

  1. Identifier les initiatives pertinentes en matière de Blockchain existantes, suivre et analyser les évolutions et tendances de la blockchain, ainsi que les implications potentielles en termes de risques et d’opportunités pour l’Europe;
  2. Développer et fournir une expertise et un soutien en tirant les enseignements des initiatives existantes, notamment en ce qui concerne le rôle à jouer au niveau de l’UE et les actions spécifiques éventuelles qui sont nécessaires dans ce domaine;
  3. Créer un forum attrayant et transparent pour dialoguer avec les parties prenantes, faciliter le partage d’expériences et la réflexion sur ces actions spécifiques possibles, animer/mener le débat public et les débats d’experts en impliquant notamment les autorités publiques, les régulateurs et les superviseurs.

Extrait de cette page, et vous pouvez aussi y lire les spécifications détaillées attendues. (54 pages)

La commision européenne vient de lancer l’Observatoire & Forum dédié à la Blockchain

Dans un communiqué de presse (en anglais), datant du 1er février 2018, on apprend :

L’Observatoire & Forum dédié à Blockchain mettront l’accent sur les développements clés de cette technologie, encourageront les acteurs européens et renforceront l’engagement européen avec de multiples parties prenantes impliquées dans les activités liées à une Blockchain.

Depuis 2013, la Commission européenne finance des projets Blockchains par le biais des programmes de recherche de l’Union européenne FP7 et Horizon 2020. Jusqu’en 2020, elle financera des projets qui pourront faire appel aux technologies Blockchains jusqu’à concurrence de 340 millions d’euros.

Mariya Gabriel, commissaire européenne à l’Économie et à la Société numériques, a déclaré :

Mariya Gabriel : Commissaire européenne à l’Économie et à la Société numériques

« Je vois la Blockchain comme un changement important et je souhaite que l’Europe soit à la pointe de son développement. Nous devons mettre en place un environnement favorable – un marché unique numérique pour la Blockchain afin que tous les citoyens puissent en bénéficier, au lieu d’une mosaïque d’initiatives. L’Observatoire et le Forum de la Blockchain de l’UE est un pas important dans cette direction. »

Le rôle de Consensys

« ConsenSys, acteur mondial désormais bien implanté en Europe, a été sélectionné comme partenaire pour accompagner la diffusion de l’Observatoire en Europe suite à un appel d’offres lancé l’année dernière. En tant qu’acteur important dans la communauté Blockchain, ConsenSys apportera un engagement fort en faveur du développement de la Blockchain, une expertise solide et des connexions avec l’écosystème mondial de la Blockchain, ainsi qu’une approche entrepreneuriale pour engager le dialogue avec les parties prenantes et les experts de l’UE et du monde entier. Ils travailleront en étroite collaboration avec les services de la Commission pour gérer l’Observatoire et le Forum de l’UE, après avoir signé le contrat le 29 janvier 2018. »

Pétrole et gaz… évidemment !

La stratégie « Petrole et gaz » a certainement poussé l’UE a avancer en faveur de la Blockchain

Remarquons également que récemment ConsenSys et Amalto (dématérialisation des échanges B2B) annoncent conjointement la création d’une nouvelle Blockchain pour automatiser le traitement des commandes de pétrole et de gaz : le projet Ondiflo. (lire en anglais)

« En tant que l’une de nos premières entreprises dans l’industrie de la chaîne d’approvisionnement du pétrole et du gaz, Ondiflo offrira une solution où tous les opérateurs et toutes les sociétés de services pourront bénéficier de la numérisation, de l’automatisation et de l’échange transparent des données et de l’immuabilité de leurs enregistrements, rendus possibles grâce à la plateforme Ethereum« , a déclaré Joe Lubin, co-fondateur d’Ethereum et fondateur de ConsenSys.

« Ondiflo apportera de l’efficacité aux processus, qui sont encore aujourd’hui largement manuels et papier, comme la billetterie de terrain ( ?anglais :  Field Ticketing) ou le connaissement ( ? anglais :Bill of Lading), et sont prêts pour la Blockchain. »

Une stratégie d’influence et énergétique qui est certainement au centre des préoccupations de la Commission Européenne.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

sources : europa.eu et bis , cointelegraph,

à lire aussi :  [ICO] Tradelize, "copie de trading", annonce son ICO pour ce printemps

Continuez la discussion :
Likez notre page Facebook, et inscrivez-vous au groupe Facebook. Suivez notre compte Twitter.
[Campagne de correction et d'amélioration] Lorsque vous trouvez une erreur d'orthographe, de grammaire, faute de frappe, ou une information à corriger/préciser merci de : 1. sélectionner le texte. 2. appuyer sur "CTRL + Entrée".
Une fenêtre de dialogue vous invite alors à proposer une correction.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X