Des figures de proue se trouvent mêlées à une arnaque au Bitcoin

Des figures de proue se trouvent mêlées à une arnaque au Bitcoin

Actualités
16 novembre 2018 par Antoine

L’investissement dans les crypto-monnaies est connu pour procurer des gains rapides. Les pirates informatiques le savent et l’utilisent à leurs fins pour induire en erreur de plus en plus de gens. À cela, s’ajoute des publicités mensongères avec des nom de personnalités connues pour apporter plus de crédibilité et tout le monde tombe dans le piège.

Victimes malgré eux

« Bernard Tapie dévoile son secret pour faire fortune rapidement… Enfin guéri du cancer, il annonce qu’il s’apprête à investir 30 millions d’euros dans une société de crypto-monnaies ». Tel est le slogan propagé par les escrocs sur les sites web populaires et le nom de l’homme d’affaires a été associé malgré lui à l’arnaque.

Derrière ces manœuvres, on retrouve une prétendue startup de crypto-monnaies suisse. L’autorité des marchés financiers (AMF) est actuellement sur ses traces pour tenter de remonter jusqu’aux fraudeurs.

Et il n’y a pas que le nom de Bernard Tapie qui fut tâché, le nom de l’ancien président Nicolas Sarkozy a aussi également été mentionné. Selon les arnaqueurs :

« 560 000 Français quittent leurs emplois après que Nicolas Sarkozy ait investi dans la société Crypto France Capital ». Là encore, tout n’est qu’ invention.

Au vu des dernières nouvelles, Bernard Tapie et Nicolas Sarkozy vont déposer plainte pour la publication illégale de leur image et pour fraude.

Attention Ça marche !

Usurper l’identité d’une personnalité semble être la tactique gagnante pour inciter les gens à acheter des bitcoins. Le dernier exemple en date le plus connu est celui de l’escroquerie liant de faux comptes Twitter d’Elon Musk, le patron de Tesla.

à lire aussi :  🚀 La recherche Blockchain de la NASA

Les comptes piratés ne visent qu’une seule chose, soutirer de l’argent aux incrédules. Malheureusement même si les victimes portent plainte auprès des autorités, la probabilité de récupérer l’argent volatilisé est très faible.

Selon l’AMF, le nombre de victimes et le montant moyen des préjudices subis sont en perpétuelle hausse en 2018. À la fin du mois d’août, l’institution financière recensait déjà une perte approchant les 31 millions d’euros en France. Donc, prudence et vigilance sont de mises.

Que pensez-vous de cette technique publicitaire usurpant l’identité de personnalités connues ? Partagez votre opinion dans la section des commentaires !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X