Cybercriminalité : la Haute Cour du Royaume-Uni ordonne de restituer 1M de dollars en bitcoins

Cybercriminalité : la Haute Cour du Royaume-Uni ordonne de restituer 1M de dollars en bitcoins

Actualités
2 février 2020 par Victor

Avec le succès que connaissent actuellement les crypto-monnaies, les cyber-attaques se multiplient et ne cessent de frapper les compagnies et organisations gouvernementales et privées. Cette numérisation à l’échelle internationale permet aux hackers d’élargir leur échiquier et de guetter de nouvelles proies, notamment les novices dans la technologie Blockchain.

Des attaques qui ne se termineront pas de sitôt

Après le cas alarmant de CyrusOne au Texas qui a été dépouillé de 600 000 $ en bitcoins par les ransomwares en décembre dernier, le serveur du conseil municipal de Riviera Beach et les fichiers gouvernementaux en Floride ont également été la cible des pirates informatiques en juin 2019.

Suite à l’installation d’un logiciel nommé BitPaymer, les pirates ont exigé une somme conséquente de 1,2 million USD en bitcoins pour déverrouiller les fichiers chiffrés. 1000 ordinateurs de bureau et 20 serveurs d’une compagnie d’assurance canadienne ont été hors de service, selon les documents publiés par la Haute Cour de justice du Royaume-Uni.

La compagnie d’assurance de l’entreprise victime, qui veut rester dans l’anonymat selon le plaideur, est entré en pourparlers avec les rançonneurs et se sont convenus à la somme de 950 000 $ en bitcoins. 24 heures après le paiement, la victime aurait reçu un outil pour déchiffrer ses fichiers.

Une rançon blanchie dans l’immédiat

Afin de remettre en ordre la situation, la société spécialiste de l’analyse de Blockchain, Chainalysis, a été engagée par ladite compagnie d’assurance. Suite à une étude minutieuse de la part de la plateforme, l’on constate que 96 BTC ont été blanchis vers la crypto-bourse Bitfinex.

à lire aussi :  Jordan Peterson transfert son contenu Youtube vers BitTube pour contourner les censures

Par conséquent, le tribunal a exhorté un impératif à l’encontre de Bitfinex, afin que la crypto-bourse fournisse les renseignements concernant le compte et l’identité des rançonneurs. Cependant, Bitfinex n’a pas été précis sur ce point.

Darragh Connell, un représentant légal de la compagnie d’assurance a déclaré :

« Les audiences de retour de l’injonction provisoire seront à nouveau entendues en temps voulu devant le juge Bryan qui s’est réservé l’affaire ».

Que pensez-vous de la suite de cette affaire ? Partagez votre opinion dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X