Cryptojacking : le rapport de McAfee Labs affiche une augmentation de 86% par rapport au premier trimestre

Cryptojacking : le rapport de McAfee Labs affiche une augmentation de 86% par rapport au premier trimestre

Actualités
29 septembre 2018 par Victor

Dans une nouvelle étude publiée par le service de cybersécurité McAfee, de nouvelles données rapportent l’augmentation faramineuse du minage non autorisé de crypto-monnaies via des logiciels malveillants. La société a déclaré une forte tendance du cryptojacking en relation inverse des ransomware, qui ont connu une baisse de 32%.

Le cryptojacking en forte hausse

L’étude publié en septembre a mentionné plus de 2,5 millions d’incidents. McAfee présente la nouvelle comme une tendance qui attire de plus en plus les cybercriminels à adopter la technique de l’extraction de la puissance informatique par rapport aux ransomware (rançongiciels).

Entre le premier et le second trimestre, une forte hausse de 86% a été enregistrée avec une affection particulière pour l’IOT (internet des Objets), à travers par les smartphones, les caméras de surveillance, les drones connectés, etc. La société McAfee fonde la raison de cette passation de l’ordinateur vers les objets connectés pour la raison que ces derniers ont une sécurité moins abouties.

Christian Beek, chercheur principal de McAfee déclare :

« Aujourd’hui, le volume considérable de ces appareils en ligne et leur propension à utiliser des mots de passe faibles constituent une plateforme très intéressante pour cette activité. Si j’étais un cybercriminel qui possédait un botnet de 100 000 appareils IOT, cela ne me coûterait pratiquement rien de produire suffisamment de crypto-monnaies pour créer une nouvelle source de revenus rentables. »

Le ransomware et le cryptojacking en relations inverse

La cybercriminalité relative aux crypto-monnaies revêt deux formes principales, soit le pirate implémente un logiciel malveillant qui ne sera en mesure d’être supprimé que par le paiement d’une rançon en monnaie numérique (le ransomware), soit un logiciel subtilise les mots de passe ou trompe un internaute (à partir d’une extension de jeu à installer par exemple) afin d’exploiter la puissance de la machine infectée sans que personne ne s’en rende compte.

D’après l’étude de McAfee Labs, la tendance s’est inversée, car au cours du dernier trimestre les ransomwares ont diminué de 32% tandis que les logiciels de minage malveillants ont augmenté de 629 %, soit 2,5 millions de nouveaux échantillons détectés.

à lire aussi :  [ICO] Otcrit : tradez informé

Encore une fois, Christian Beek s’exprime sur la question :

« Il y a quelques années, nous ne pensions pas que les modems, les caméras vidéos les autres appareils connectés à internet puissent miner la crypto-monnaie parce que leurs processeurs étaient assez lents. Cette nouvelle brèche plus sécuritaire et bien plus rentable contribue donc l’accroissement de la cybercriminalité vers le crypto-jacking. »

Que pensez-vous de la nouvelle étude de McAfee Labs ? Laissez-nous un commentaire.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X