Les créateurs de vidéos abandonnent YouTube et Facebook pour aller vers des plateformes Blockchains

Les créateurs de vidéos abandonnent YouTube et Facebook pour aller vers des plateformes Blockchains

Actualités
15 avril 2018 par Victor

Nombreux sont les YouTubeurs à avoir perdu l’accès à des vidéos postées sur le site d’hébergement, en raison de la politique de censure stricte de l’entreprise. Ajoutez à cela les problèmes de confidentialité, et l’éventuelle interdiction des publicités liées aux crypto-monnaie. Les grands noms se distancent progressivement de Youtube. Par la même occasion, la révélation du scandale Cambridge Analytica de Facebook a fait rage dans le monde entier. Pour toutes ces raisons, les Youtubeurs tendent à se tourner vers les plateformes basées sur la Blockchain.

Un nombre croissant de créateurs fuient vers les plateformes basées sur la blockchain

Ned Scott, à la tête du réseau social, Steemit basé sur la blockchain Steem a expliqué que :

Les plateformes moins centralisées conservent plus de pouvoir – et potentiellement plus de confidentialité – entre les mains des créateurs et des utilisateurs.

Scott, qui exploite la plateforme « Steemit, » dans le style de  Reddit et sur la blockchain, a déclaré que les plateformes de partage de contenu, basées sur la blockchain offrent une expérience plus « transparente » : « il n’y aura pas beaucoup d’autorités. « 

D’autres sources vidéo comme DTube bénéficient des restrictions imposées par Youtube. DTube fonctionne sur la blockchain Steem. Les utilisateurs peuvent payer les créateurs et les commentateurs en jetons numériques, ce qui constitue un avantage clé par rapport à YouTube, Facebook et Twitter. Le site encourage les créateurs de vidéos à faire des dons à ceux qui visionnent leurs créations au lieu de bénéficier de revenus publicitaires. En outre, il y a une modération drastiquement moins stricte derrière l’offre proposée

à lire aussi :  3 fonds de crypto-investissement lancés dans le monde

Facebook, Twitter et YouTube se soustraient de la responsabilité des escroqueries

Pendant que Facebook, Twitter et YouTube essaient progressivement de bannir les campagnes publicitaires liées aux crypto-monnaies, les plateformes propulsées par la blockchain sont très ouvertes à tout ce qui a trait à la Fintech. Elles prennent la responsabilité des publicités ou des crypto-monnaies. Qui plus est, les créateurs ont besoin de plateformes vers qui se tourner.

Les créateurs de vidéos qui s’intéressent aux crypto-monnaies pensent que YouTube, Facebook ou encore Twitter les privent de la notoriété.

La blockchain de Steem permet aux utilisateurs de payer les créateurs et les commentateurs en crypto-monnaies.

Steemit a été lancé il y a deux ans et compte déjà un million d’utilisateur. Près de 600 000 comptes ont été enregistrés sur LBRY.

Lance Morgin, le PDG du Blockchain intelligence Group – une entreprise qui analyse les transactions en crypto-monnaies – a déclaré :

Si des services tels que DTube et Steemit sont assez performants, leur plus gros problème pourrait être la réserve de liquidité que possède YouTube ou Facebook.

Que pensez-vous des YouTubeurs qui s’intéressent aux crypto-monnaies et qui se tournent maintenant vers les plateformes basées sur la Blockchain ? Qu’en est-il de la censure de Facebook, Twitter, Google et YouTube liée aux publicités de crypto-monnaies ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X