Coinbase lance son calculateur d’impôts

Coinbase lance son calculateur d’impôts

Actualités
17 mars 2018 par Antoine

Les prix des crypto-monnaies ont fortement augmenté en 2017, conduisant à une explosion de richesse pour un grand nombre d’investisseurs. Les dettes fiscales liées à leurs activités commerciales sont d’autant plus élevées.

La fiscalité et les crypto-monnaies

S’agissant d’un aspect récent du processus d’imposition, les fonctionnalités de paiement des impôts sont simplifiées en un seul clic par la bourse de crypto-monnaie Coinbase, avec son nouveau calculateur d’impôts.

En 2014, l’Internal Revenue Service (IRS) des États-Unis a déclaré qu’elle considèrerait les actifs numériques comme imposables de la même manière que les biens. Les exigences des codes fiscaux se rapportent à la déclaration des devises numériques telles que le Bitcoin en tant qu’impôts sur les gains en capital. Suivant cette logique, les impôts payés par les investisseurs doivent être ajustés à la valeur marchande de l’actif, lors de chaque transaction.

Coinbase a déjà eu une initiative similaire par le passé. La plateforme a fourni un rapport complet de toutes les transactions des investisseurs. Ces derniers ayant la responsabilité de calculer les gains et les pertes. Toutefois, cette approche peut être assez éprouvante pour les utilisateurs.

Le nouveau générateur de formulaires utilise une méthode de comptabilisation premier entré, premier sorti (FIFO) pour suivre les gains et les pertes sur l’échange de crypto-monnaies. Un tel outil pourrait être un grand avantage compte tenu de la gigantesque quantité de bénéfices ou de pertes. Toutefois, il n’est applicable que sur Coinbase. Plus précisément, si les investisseurs ont recours à d’autres plateformes, ils devront passer au calcul manuel. De même, s’ils ont participé à une ou plusieurs Initial Coin Offering (ICO).

Un calculateur d’impôts conforme aux exigences fiscales américaines

La question de la taxation sur les crypto-monnaie est assez floue et épineuse pour l’instant. Les organismes gouvernementaux considèrent les devises numériques comme un moyen pour les criminels de cacher leurs transactions frauduleuses, leur facilitant ainsi l’évasion fiscale.

à lire aussi :  Yahoo Japan confirme son introduction dans les crypto-monnaies
IRS

Une étude américaine sur plus de 250 000 investisseurs a démontré que 0,04 % seulement payait leurs impôts liés aux crypto-monnaies. La démarche de Coinbase arrive à point nommé pour y remédier.

La plateforme d’échange de crypto-monnaie n’a pas toujours été en bons termes avec l’IRS. En novembre 2017, l’IRS a gagné une action en justice contre Coinbase qui a dû remettre ses dossiers clients, cela pour que l’autorité puisse identifier ceux qui s’exonèrent de leurs obligations fiscales.

Bien que Coinbase ait refusé la requête de l’IRS, une fois le procès perdu, 14 000 enregistrements de ses utilisateurs de 2013 à 2015 ont été remis aux autorités. Coinbase a pu réduire le transfert de données à ses clients qui avaient échangé plus de 20 000 $, soit environ 3% du total estimé à 480 000.

Aussi, l’outil calculateur d’impôts récemment développé par Coinbase semble être une tentative d’assurer aux autorités fiscales américaines que l’entreprise souhaite faire tout ce qu’elle peut pour éviter les activités illégales.

Que pensez-vous du nouveau calculateur d’impôt de Coinbase ? Faites-nous connaître votre opinion dans la section des commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.