Caroline du Nord : refus des donations en crypto-monnaies pour les campagnes politiques

Caroline du Nord : refus des donations en crypto-monnaies pour les campagnes politiques

Actualités
5 août 2018 par Victor

Le conseil financier des campagnes électorales de la Caroline du Nord interdit les dons en crypto-monnaies dans le cadre des financements destinés à la candidature des politiciens.

Alors que la commission électorale fédérale a accepté le Bitcoin et des altcoins aux candidats de poste fédéral en 2014, les bureaux de financements étatiques de l’Amérique sont libres de fixer leurs propres règles.

Une difficulté au niveau de l’évaluation

 

Emmanuel Wilder

Emmanuel Wilder, un candidat républicain aux élections législatives américaines, a demandé l’acceptation des crypto-monnaies en tant que moyen de donation au conseil d’État des élections et de l’éthique de la Caroline du Nord plus tôt cette année.

Ce politicien a également suggéré certaines manières d’évaluer les dons en monnaies virtuelles, s’attendant à ce que des difficultés y surgissent.

« Je sais que c’est nouveau, mais il y a une excellente occasion de montrer que la Caroline du Nord est vraiment ouverte aux marchés émergents », a déclaré Wilder dans son courriel adressé au conseil des élections.

Wilder a réceptionné la réponse de Kim Westbrook Strach, la directrice exécutive du conseil d’État des élections de la Caroline du Nord, en début de mois.

Elle a refusé la demande du politicien en raison des limites de la réglementation des financements de campagne. L’évaluation des crypto-monnaies ne peut être fiable d’après ses explications se lisant comme suit :

« Nous ne sommes pas convaincus que nous pourrions réglementer adéquatement les contributions à une campagne politique en Caroline du Nord sous forme de crypto-monnaies ».

Wilder a souligné les apports fonctionnels et pratiques de la technologie Blockchain au sein des institutions publiques et des entreprises du pays en guise de réponse.

« Bien que ce ne soit peut-être pas le cas aujourd’hui, il y aura un jour où cette technologie aura sa place dans le processus politique », a-t-il déclaré.

Le caractère anonyme des crypto-monnaies

Les autorités de régulation ainsi que les campagnes électorales des Etats-Unis ont manifesté des inquiétudes concernant la nature pseudo-anonyme du Bitcoin et des altcoins.

à lire aussi :  Des développeurs russes volent à la rescousse des Iraniens

Jen Jones, le porte-parole de l’organisme de surveillance des campagnes électorales régionales Democracy North Carolina estime que le Conseil d’État devrait considérer « s’il est possible pour les candidats de recevoir des dons de campagne en crypto-monnaies, tout en se conformant aux exigences de divulgation étatique. »

Ce n’est pas la première fois qu’un État refuse les crypto-monnaies comme moyen de donation. Le Kansas a refusé cette pratique en 2017.

Un candidat républicain du Missouri a refusé une donation de 130 276 $ en Bitcoin en juin dernier, car cette somme dépasse la limite de 5 000 $. Pendant ce temps, Austin Petersen et certains autres candidats, envisagent d’approuver les monnaies numériques comme source de financement pour leurs campagnes.

Pensez-vous que les crypto-monnaies devraient être acceptées comme source de financement de campagne électorale au USA et en France aussi ? Dites-nous dans les commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X