Cambridge Analytica avait prévu une ICO avant son scandale

Cambridge Analytica avait prévu une ICO avant son scandale

Actualités
22 avril 2018 par Antoine

En parallèle au récent scandale impliquant Facebook et Cambridge Analytica concernant la violation de la vie privée, la société d’analyse de données prévo(it)(yait) une première Initial Coin Offering (ICO). Il semble qu’elle ait voulu émettre sa propre monnaie numérique avant d’être engloutie par le scandale.

Émettre sa propre crypto-monnaie par le biais d’une ICO de 30 millions de dollars

Il n’est pas surprenant que même les entreprises telles que Cambridge Analytica ne jurent que par leurs propres crypto-monnaies. Un bon nombre de sociétés ont exploré cette option, il reste à déterminer si leurs projets sont couronnés de succès dans un marché aussi ardu que celui des monnaies virtuelles.

Cambridge Analytica avait l’intention de lancer sa propre crypto-monnaie par le biais d’une ICO. L’objectif était de collecter un total de 30 millions de dollars pour un nouveau service permettant le contrôle de la vente de données personnelles.

Un porte-parole de Cambridge Analytica a déclaré :

Avant la controverse sur Facebook, nous développions une suite de technologies pour aider les particuliers à récupérer leurs données personnelles auprès des entreprises et à avoir une transparence et un contrôle absolus sur l’utilisation de leurs données personnelles.

Il est évident que ce plan a pris autant de temps que d’énergie à la société. Il a toutefois été abandonné pour une raison ou une autre, bien qu’il pourrait se réaliser à l’avenir.

Malgré l’abandon du projet de crypto-monnaie, Cambridge Analytica s’intéresse toujours à la technologie Blockchain. Son exploitation du grand registre distribué reste à voir, l’entreprise pourrait, entres autres, utiliser la Blockchain pour le stockage de données et le renforcement de la transparence aux modèles d’entreprises existants.

à lire aussi :  Coinbase Bundle : un lot de crypto-monnaies disponibles en une seule opération !

Se remettre du scandale en s’impliquant dans l’industrie des crypto-monnaies

Son implication dans le scandale sur les données des utilisateurs de Facebook a fortement entaché sa réputation. Cette situation nuirait éventuellement au succès de ses efforts bien qu’elle ne soit directement liée ni aux crypto-monnaies, ni à la Blockchain.

Qui plus est, la technologie Blockchain rendrait obsolètes les médias sociaux sous la forme actuelle tels que Facebook. Cette théorie reste un vœu pieux pour les amateurs de la Blockchain. Mais elle vaut la peine d’être prise en compte.

L’émission de monnaie numérique native et le lancement d’une ICO génèrent un intérêt croissant de nombreux secteurs. Différentes formes de monnaies peuvent coexister en dépit de la forte concurrence. Suite au scandale, se plonger dans l’industrie des crypto-monnaies et de la Blockchain favoriserait un changement positif pour Cambridge Analytica.

Que pensez-vous de la situation délicate dans laquelle est plongée Cambridge Analytica alors qu’elle prévoyait le lancement de sa propre crypto-monnaies par le biais d’une ICO ? Faites-nous savoir dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X