La Blockchain Association dévoile les chiffres sur l’implication du capital humain dans l’industrie de la Blockchain

La Blockchain Association dévoile les chiffres sur l’implication du capital humain dans l’industrie de la Blockchain

Actualités
27 janvier 2020 par Xavier

Dans le but de sonder l’évolution générale de la technologie Blockchain à travers le monde durant ces dernières années, la Blockchain Association a commandé un rapport sur l’implication du capital humain dans le secteur. Suivant les résultats de l’étude, les statistiques révèlent une forte concentration de la participation humaine dans le secteur boursier et évoque une faible représentation aux Etats-Unis due aux lacunes réglementaires dans le pays.

Un secteur fortement concentré

Selon le rapport commandé par la Blockchain Association, les tendances de répartition du capital humain dans les projets Blockchain sont fortement inégales. Ainsi, 85% des professionnels de l’industrie travailleraient dans des bourses, des sociétés de développement ou des entreprises de crypto-minage. En l’occurrence, il existe actuellement 48 entreprises de plus de 100 employés, dont près de 46% offrent des services de crypto-trading.

Huobi Global, est actuellement le plus gros employeur du secteur, suivi d’OKEx et Coinbase, deux autres crypto-bourses.

Les Etats unis à la traîne

Cette recherche aurait également révélé que l’incertitude réglementaire décelée au sein du système américain incite les entreprises à exploiter leurs projets à l’étranger. Deux des cinq plus grands employeurs du secteur sont des entreprises américaines et 67% des plus grands employeurs sont domiciliés à l’extérieur du pays.

D’autre part, 91% des entreprises affirment que les réglementations et les directives peu claires du pays concernant le fonctionnement des actifs numériques et de la Blockchain constituent une barrière.

Contrairement aux Etats -Unis, Singapour semble avoir trouvé la bonne formule pour le traitement de la technologie émergente. Cette contrée s’est effectivement démarquée par son système ouvert pour devenir une référence pour les entreprises oeuvrant dans les STO (Security Token Offerings).

à lire aussi :  Une société de média Blockchain fait le buzz au Festival de Cannes

Que pensez-vous du retard manifeste des Etats-Unis dans l’implication du facteur humain sur la technologie émergente comparé à l’Asie ? Réagissez dans la section commentaire ci-dessous.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X