Binance et Huobi seraient responsables de la moitié des transferts illicites en Bitcoin de l’année dernière

Binance et Huobi seraient responsables de la moitié des transferts illicites en Bitcoin de l’année dernière

Actualités
21 janvier 2020 par Xavier

Chainalysis, la société New-yorkaise d’analyse Blockchain, vient de publier un rapport d’étude dans lequel elle évoque que sur le total de 2,8 milliards de dollars de transferts illicites de Bitcoin effectués par les entités criminelles, l’année dernière, plus de 52% s’incrustent dans des comptes de Binance et Huobi.

La crypto-criminalité concentrée chez une minorité de malfaiteurs

D’après les résultats de l’étude effectuée par Chainalysis, Binance et Huobi ont respectivement supporté 27,6% et 24,7% du total des transferts criminels recensés l’année dernière, ce qui les rend responsables de plus de la moitié des transferts illicites de Bitcoin.

Les deux sites d’échange combinés enregistrent 300 000 comptes individuels associés à des activités criminelles, alors que 810 parmi ces comptes, ce qui représente moins de 1%, ont pu à eux seuls engendrer près de 75% de ces activités malveillantes.

Chainalysis a soutenu que nombreux de ces comptes illicites sont détenus par des courtiers de gré-à-gré, ce qui s’explique par le fait que ce type de marché fonctionne sans l’intervention des crypto-bourses. Ainsi, il est naturel pour les courtiers de gré à gré de se laisser tenter par des services de blanchiment d’argent.

Par ailleurs, ils appliquent généralement les normes Know Your Customer (KYC) de manière plu souple que les crypto-bourses, ce qui les rend plus attractifs aux yeux des malfaiteurs.

Binance se défend

En réponse à cette accusation, Samuel Lim, le responsable de la conformité de Binance, a réitéré l’engagement de la plateforme d’échange dans la lutte contre la criminalité financière dans le crypto-secteur.

Il a rappelé que Binance est tout à fait conforme aux règles et aux exigences KYC de chaque juridiction des pays où elle opère.

à lire aussi :  L’Office américain des brevets et des marques certifie "TOME" de tZERO

Le personnage a même ajouté :

« Nous continuerons d’améliorer notre technologie propriétaire KYC et AML, ainsi que les outils et partenaires tiers avec lesquels nous travaillons, pour renforcer encore nos normes de conformité ».

Quant à Huobi, elle n’a montré aucune réaction vis-à-vis de ce rapport.

Que pensez-vous de cette nouvelle ? Réagissez dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X