L’aversion de la génération Y pour les banques créera de nouvelles institutions financières liées aux crypto-monnaies, d’après Tom Lee

L’aversion de la génération Y pour les banques créera de nouvelles institutions financières liées aux crypto-monnaies, d’après Tom Lee

Actualités
14 août 2018 par Antoine

Le stratège de Fundstrat et fervent optimiste des monnaies numériques Tom Lee estime que l’aversion de la génération Y pour les banques devrait grandement remodeler le paysage financier. Elle garantirait un avantage avéré aux sociétés liées aux crypto-monnaies comme Robinhood et Square.

Les jeunes dans la tranche d’âge de « principal levier » changent la donne

La récente annonce de l’ICE, le propriétaire de New York Stock Exchange, démontre que les crypto-monnaies devraient connaître une nouvelle ère financière dans un avenir proche. Lee a souligné cela dans une série de tweets où il explique également la manière dont certains géants financiers comme Goldman Sachs et American Express trouvent des alternatives aux solutions bancaires traditionnelles pour répondre aux attentes des jeunes crypto-investisseurs.

« MACRO 1/ La finance est réglée pour obtenir un vent arrière de la génération Y atteignant des années de  » principal levier « . @urbaninstitute a publié une étude intéressante montrant les niveaux d’endettement par âge, et nous avons annoté que « le principal levier  » est entre 30 et 48 ans. »

12:39 – 11 août 2018

« MACRO 2/ Le nombre d’Américains se trouvant dans la tranche d’âge de  » principal levier « a diminué de 2001 à 2008, mais les dettes continuent à augmenter (d’où la crise), mais notez comment le chiffre devrait maintenant s’accélérer de -3 % de croissance sur 5 ans à + 6,6 % d’ici 2025, une accélération massive. Notez comment les  » boomers  » ont créé une poussée similaire à partir de ’75-90′ pic.twitter.com/V43fScyX55. »

12:39 – 11 août 2018

« MACRO 3/ Depuis 1933, les services financiers surpassent régulièrement et continuellement le S&P 500 lorsque le TCAC sur 5 ans des adultes dans la tranche d’âge « principal levier  » est positif et en hausse. 1935-1955 et 1975-1989. La génération Y est prête à accélérer cette tendance à partir de 2018-2026. Vent arrière positif pour #Financials pic.pic.twitter.com/Cmou7wZ3ns. »

12:39 – 11 août 2018

à lire aussi :  Coinbase lance son calculateur d’impôts

« MACRO 4/ le risque est présent, les membres de la génération Y n’ont clairement pas confiance aux #banques, donc il peut y avoir une nouvelle vague d’institutions financières qui en tireront profit. @JPMorgan @AmericanExpress et @GoldmanSachs $AXP $JPM $JPM $GS ont l’air d’un solide levier. @Square @RobinhoodApp #bitcoin @ICE_Markets également. »

12:39 – 11 août 2018

ICE tire son épingle du jeu

La nouvelle plateforme de crypto-monnaies d’ICE, Bakkt, promet des avantages considérables lui permettant de se distinguer de crypto-bourses déjà existantes comme Coinbase. La société créera un nouveau type de contrat à terme qui « devrait réellement rapporter ».

ICE travaille en collaboration avec de grandes institutions financières depuis un certain moment afin de mettre sur pied ses projets. On peut citer JPMorgan et Fidelity. Ils ont pour but commun de faciliter l’accès au Bitcoin dans les institutions financières traditionnelles par le biais des courtiers.

Thomas Lee a apporté son avis sur l’avènement des nouvelles institutions financières au profit de l’industrie des crypto-monnaies sur Twitter :

« 1/ Une semaine s’est écoulé depuis que @ICE_Markets a annoncé la création de #Bakkt (https://goo.gl/nbQnkB). Après quelques conversations, il semble que ce qui différencie #Bakkt**Callout to Justin Saslaw de Raptor Group a été très utile.

17h06 – 9 août 2018

« 2/ #Bakkt offre des contrats à terme avec un jour de livraison physique de #BTC. Un acheteur contractuel reçoit les #BTC le lendemain. Il est possible d’acheter le Bitcoin par le biais de Bakkt dans les bourses existantes comme @Coinbase @Binance, mais ICE/Bakkt a plusieurs avantages … « 

17h06 – 9 août 2018

à lire aussi :  Une organisation panafricaine réglemente le crypto-trading

« 3/ ICE a déjà des relations commerciales existantes et approuvées avec des banques comme @Jpmorgan et des courtiers @Fidelity @CharlesSchwab etc. Cela signifie qu’il s’agit d’une voie naturelle pour les investisseurs particuliers traditionnels pour accéder au Bitcoin via leurs courtiers. D’autant plus qu’ICE est le propriétaire de @NYSE @NYSE. »

17h06 – 9 août 2018

« 4/ ICE est une contrepartie de la transaction (tout comme @Coinbase et @Binance sont des contreparties si vous les utilisez). ICE dispose d’énormes ressources financières avec des révisions de 6 milliards de dollars (https://goo.gl/ruWgWD) et 85 milliards de dollars d’actifs. En tant que dépositaire/contrepartie, c’est un bon investissement. »

17h06 – 9 août 2018

« 5/ Bakkt fait des contrats à terme réglés sur une journée et non au comptant, parce que cette entité est sous la responsabilité de la @CFTC (et #cryptodad @giancarloCFTC) et si c’était au comptant, ce serait @NewYork_SEC (ce qui n’est pas positif, mais je pense que c’est comme même le cas). »

17h06 – 9 août 2018

D’après les récentes enquêtes, les monnaies virtuelles constituent l’un des rares investissements des membres de la génération Y. Il s’agirait uniquement d’un moyen d’économiser pour leurs fonds de retraite.

Que pensez-vous des commentaires de Tom Lee sur le dégoût de la génération Y pour les banques traditionnelles et la prévision d’une nouvelle vague d’institutions financières liées aux crypto-monnaies ? Faites-nous savoir dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X