Australie : la limitation de paiement à 10 000 dollars ne sera pas appliquée sur les monnaies numériques

Australie : la limitation de paiement à 10 000 dollars ne sera pas appliquée sur les monnaies numériques

Actualités
30 juillet 2019 par Océane

Le gouvernement australien pèse le pour et le contre sur les répercussions des projets de loi concernant la restriction des paiements en argent liquide à un maximum de 10 000 dollars australien. Finalement, il aurait opté pour plus de libéralité en matière de crypto-paiement.

Évincer les monnaies fiduciaires par rapport aux actifs numériques ?

Le Trésor public australien a récemment mis en place une politique visant à restreindre les paiements en argent liquide à un plafond de 10 000 dollars australiens. Ce plafonnement est également appliqué pour les paiements en crypto-monnaies des achats de biens et services.

Cette nouvelle disposition se base sur un souci de préserver les monnaies fiduciaires en circulation, ce qui représenterait un frein dans le déploiement du secteur numérique. Et le phénomène inverse se produirait si la loi laisse libre cours à l’utilisation des monnaies fiduciaires.

Le mémorandum indique :

« Contrairement à la monnaie physique, la monnaie numérique ne dispose pas d’un cadre réglementaire ou d’une structure industrielle solidement établis. Il est donc difficile d’appliquer la limite de paiement en argent liquide d’une manière qui n’empêcherait pas largement l’utilisation de la monnaie numérique en Australie ou n’étoufferait pas de manière significative l’innovation dans ce secteur ».

Les crypto-monnaies obtiennent gain de cause

En général, l’incorporation des crypto-monnaies dans l’économie australienne a entraîné des polémiques entre l’Etat et les crypto-investisseurs, notamment pour le cas des taxations qui requièrent les informations privées sur les comptes en bourse de ces derniers.

Le Trésor public ne nie pas l’apport capital des crypto-monnaies pour l’économie du pays. Par conséquent, bannir les crypto-monnaies en les accusant de servir la criminalité n’est pas soutenable.

à lire aussi :  La banque d’Etat du Pakistan bannit les crypto-monnaies

Cet argument a alors été maintenu pour proscrire les actifs numériques du plafonnement des paiements :

« En même temps, il y a peu de preuves actuelles que la monnaie numérique est actuellement utilisée en Australie pour faciliter les activités de l’économie souterraine. C’est pourquoi le gouvernement a décidé, à l’heure actuelle, d’exclure la monnaie numérique de la limite de paiement en argent liquide. »

Dans le cas favorable où ce précepte est approuvé, il sera en vigueur à partir du 1er janvier 2020. Des cas similaires sont apparus en Allemagne, avec un paiement maximal en argent liquide de 2000 € à partir du 10 janvier de l’année prochaine.

Que pensez-vous de cette controverse entre les actifs traditionnels et les actifs numérique en Australie ? Donnez-nous votre avis dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X