Attaque contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande : un terroriste aurait investi dans BitConnect (BCC)

Attaque contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande : un terroriste aurait investi dans BitConnect (BCC)

Actualités
19 mars 2019 par Clémentine

Brenton Tarrant, le criminel à l’origine de l’attaque menée sur deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, aurait tiré profit du secteur crypto en investissant dans BitConnect (BCC).

Un terrible attentat

Mike Bush, un commissaire de police néo-zélandais a confirmé que 49 personnes ont trouvé la mort suite à l’attaque terroriste conduite par Tarrant.

20 autres individus ont été gravement blessés. L’attentat qui s’est déroulé le 14 mars dernier a eu lieu dans la mosquée Al Noor et le centre islamique de Linwood.

Les autorités policières ont pu appréhender 4 suspects dont 3 hommes et 1 femme. Leurs identités restent anonymes pour l’instant.

Néanmoins, la fusillade aurait été annoncée sur les sites 8chan ou Infinitechan, comme  étant le plus gros massacre que le pays ait connu sur les dernières années.

Les communautés musulmanes du monde entier ont d’ailleurs adressé leurs condoléances aux familles des victimes.

« La police continue de faire face à un événement sans précédent pour la Nouvelle-Zélande. Les pertes en vies humaines et le nombre de blessés sont tragiques. »

Comme le premier ministre l’a mentionné, il s’agit d’une attaque terroriste.

« Cela a été un événement odieux et nos pensées vont à tous ceux qui sont affectés à Christchurch. Soyez assurés que la police néo-zélandaise sera à vos côtés ce soir », peut-on lire dans les déclarations policières sur Twitter.

L’accusé a investi dans Bitconnect ?

La police néo-zélandaise a annoncé l’appel à comparaître de Brenton Tarrant, âgé de 28 ans, accusé de meurtre au tribunal de district de Christchurch dans ses publications mises à jour sur le média social Twitter.

à lire aussi :  Cryptopia révèle les détails de son piratage

Tarrant a posté un manifeste de 73 pages contenant les raisons de son acte peu de temps après l’attaque.

Il a expliqué avoir investi dans le Bitconnect. Le token connecté à la plateforme d’investissement à haut rendement bitcoinnect.co lui a permis de voyager.

Par ailleurs, Bitconnect a également endossé des accusations de stratagèmes à la Ponzi.

D’ailleurs, les autorités américaines lui ont ordonné la fermeture de ses services. La société a officiellement arrêté ses opérations le 17 janvier 2018, faisant chuter le prix de sa crypto-monnaie native de plus de 90 %.

Que pensez-vous de l’attaque contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande ? Et du terroriste ayant investi dans Bitconnect ? Donnez-nous votre avis dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 1,00 sur 5)
Loading...

Clémentine

Passionnée de l'univers geek, Clémentine repère les actualités les plus intéressantes et participe à leur rédaction.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X